Alice de l’autre côté du miroir

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui nous allons parler d’un film qui se trouve être la suite du dernier Tim Burton potable outre Miss Perrigrine. Je veux bien entendu parler d’Alice de l’autre côté du miroir. Alors installez-vous confortablement et on se retrouve après le synopsis et la bande annonce comme d’habitude mes bons nains.

synopsis : Les nouvelles aventures d’Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.

Bon alors que dire de ce film… et bien franchement je m’attendais à un peu mieux… j’avoue que j’ai été un peu déçu de l’histoire, mais ça je l’expliquerai plus bas. L’idée de faire revenir Alice dans le monde des merveilles est une bonne idée, qui plus est quand elle doit retrouver le chapelier et l’aider. Mais là, en fait on se centre essentiellement sur le personnage de la Reine Rouge et personnellement j’ai été un peu désemparé. Bref voyons un peu plus de quoi il retourne en explorant les entrailles du film.

Scénario : Bon comme je le disais juste avant je m’attendais à avoir une aventure avec le chapelier, mais c’est en fait un prétexte pour nous raconter comment la Reine Rouge est devenue aussi méchante (mais pourquoi est-elle aussi méchante ? PARCE QUEEEEEEEEEEEE…. ok je sors). Du coup on suit Alice qui pour sauver le Chapelier d’une mort certaine, tout ça parce qu’on ne le croit pas, va devoir explorer les méandres du temps pour retrouver la famille de son ami. Qui bizarrement est étrangement lié à la Reine Rouge. Bref c’est pas Alice de l’autre côté du miroir qu’on aurait dû l’appeler, mais Alice à travers le temps. Mis à part ça, l’histoire tient bien la route et c’est plutôt agréable à regarder bien que  le premier opus était mieux à mon sens.

Réalisation : De ce côté là je n’ai rien à redire. On est toujours dans l’univers du pays des Merveilles comme on l’a vu dans le premier opus. C’est beau et oui on sent clairement la patte de notre cher Tim Burton bien que sur ce film il ne soit que producteur laissant la place de réalisateur à James Bobin. Les costumes sont beaux, les décors vraiment sympa et les effets spéciaux très réussi. Non franchement visuellement parlant c’est beau. La seule petite bébête que je pourrais chercher c’est au niveau du rythme du film. On passe d’un moment où on arrête pas de bouger, ça pulse, puis d’un coup boum gros ralentissement. C’était un pari risquer qui aurait pu faire décrocher le spectateur. Mais bon à priori ça passe quand même.

Jeu d’acteur : Bon là clairement je trouve que le personnage le plus mis en avant est la Reine Rouge et j’avoue qu’Hélène Bonham Carter est tout simplement génial dans ce rôle. Détestable à souhait, voulant qu’on réalise ses moindres désirs sur le moment. Bref comme pour beaucoup de ses rôles on sent que cette actrice met tout son cœur dans son personnage. Si vous voulez un autre exemple de perso taré qu’elle incarne très bien regarder Bellatrix Lestrange dans Harry Potter. Sinon Mia Wasikowska est égale à elle même dans cet opus pas mieux ni moins bonne que dans le premier film. On regrettera peut-être un peu plus Johnny Depp qui n’a pas une place très grande dans ce film dans le rôle du Chapelier qu’il incarne très bien.

Musique : On retrouve avec plaisir l’univers musicale de Dany Elfman avec le main theme un peu remanier pour le second opus. Sinon c’est toujours aussi bon.

Voilà mes bons nains, vous l’aurez compris je trouve que c’est un bon film divertissant, mais je ne m’attendais pas à ça. Je note tout de même un peu clin d’oeil à Alice Madness Return (le jeu vidéo) au moment où Alice se retrouve dans l’asile. Si vous ne l’avez pas vu, je vous le conseille vivement et ce pourrait être une bonne idée cadeaux avec les fêtes qui approchent. Voilà mes bons nains on se retrouve jeudi pour votre séance de court hebdomadaire. Allez bonne journée mes bons nains et n’oubliez pas rien n’est impossible, admettez juste 5 choses improbables avant le petit déjeuner. Tchou !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *