Assassin’s Creed le film

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un film tout droit sorti d’une licence de jeux du studio Ubisoft que j’affectionne particulièrement. Oui, il se peut que j’ai fait tous les jeux… Je veux bien entendu parler d’Assassin’s Creed.Et comme c’est la mode de faire des adaptations en film on y échappe pas. Alors, je me suis dit « tiens on regarder et voir ce que ça donne » et sans en attendre grand chose. Bref je ne vais pas tout dévoiler tout de suite. Comme d’habitude on se retrouve juste après le synopsis et la bande annonce et oui on ne change pas une équipe qui gagne. Allez c’est parti !

Synopsis : Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

Bon alors, que dire de ce film… et bien j’ai bien fait de ne rien en attendre. Franchement j’ai été déçu de ce que j’ai vu sans compter les incohérences qui se sont glisser dans le film par rapport à l’univers du jeu, mais ça je le développerai un peu plus bas. Là où certaines adaptations sont bien faites et donne envie de voir la suite et bien là ce n’est pas le cas et c’est vraiment dommage. Il y aurait pu avoir tellement de chose pour faire un truc bien. Mais bon développons un peu histoire que vous compreniez ce que j’avance.

Scénario : Bon jusque là il n’y a rien d’original pour un Assassin’s Creed car ils reprennent le topic de départ avec l’histoire de la mémoire génétique. Donc on retrouve un détenu nommé Cal qui se trouve être le descendant d’Aguilar de Nehar un Assassin qui a vécu dans les alentours de 1440 pendant l’inquisition espagnole alors que le pays était contrôlé par les templiers. Et ces derniers à l’époque actuelle veulent récupérer la pomme d’Eden afin de pouvoir contrôler l’humanité. Ok en soit ça colle plutôt à l’histoire générale des jeux, mais là où il y a une énorme incohérence mes cocos c’est sur l’artefact. Veuillez m’expliquer comme ce très cher Aguilar peut être en possession de la pomme alors qu’à cette époque elle est en possession d’Altaïr dans les ruines de la confrérie et que c’est Ezio qui la récupère dans les années 1570… Déjà là il y a un problème. Après notons aussi le problème de rythme du film, qui se passe trop dans le temps présent et est trop dans l’explication de texte… A certains moment on s’ennuie clairement (ouais je modère mes mots). Et je trouve aussi qu’il y a un problème dans le choix du casting, mais ça je vais y revenir. En tous cas messieurs les scénaristes on ne se torche pas avec l’univers du jeu comme ça. Vous auriez pu l’utiliser comme base et jouer votre fin autrement !

Réalisation : Bon comme je l’ai dit précédemment c’est mou. Sauf les passages qui se passent dans l’animus, qui si on les met bout à bout font environ 20 ou 25 minutes max sur un film qui fait presque 2 heures. Alors on sent qu’il va y avoir une suite et que le film sert d’intro, mais quand même le rythme fait que vous avez du perdre un bon nombre des fans de la série originelle. Seule chose que je trouve potentiellement bien faite c’est le fonctionnement de l’animus. Ce système d’hologramme est une bonne idée.

Acteurs : Et encore une fois je ne vais pas être tendre avec cette rubrique. Michael Fassbender n’est pas crédible en assassin pour moi il n’était pas mauvais en Magnéto, mais pas là. Il en fait un assassin colérique qui se repend et qui embrasse la carrière. Il n’a pas les épaules pour ce rôle (enfin ça c’est mon avis). Bon maintenant parlons de Marion Cotillard… cette fois on a de la chance elle ne meurt pas, mais son jeu est toujours aussi mou. Attention je ne dit pas que c’est une mauvaise actrice loin de là elle a eu des rôles qu’elle a interprété à merveille notamment dans la môme, mais là ce n’est clairement pas son style de film… Alors certes elle joue le rôle d’une scientifique qui cherche la paix et qui est naïve quand aux véritables intentions des templiers, mais c’est pas une raison pour être molle. On aurait pu la sentir passionnée par ce qu’elle fait, mais pas la jouer molle. Ma foi après encore une fois ce n’est que mon avis n’hésitez pas à me donner le votre histoire que ce soit constructif.

Musique : Et bien c’est pas mal. On est plonger dans l’univers, mais ça s’arrête là.

Voilà vous l’aurez compris pour moi ce n’est pas une adaptation réussie. Entre les problèmes de cohérence avec l’univers du jeu, la distribution qui est assez discutable et le manque du rythme général et bien vous vous retrouver avec un film que je juge raté. Pas forcément visuellement parce que c’est beau, mais pour tout le reste. A noter tout de même que Fassbender était le dernier choix du réalisateur. Alors si vous voulez le voir allez-y et faites-vous votre opinion, mais n’en attendez pas grand chose.
C’est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux et de parler de la taverne autour de vous les nouveaux abonnés sont toujours les bienvenus. On se retrouve jeudi pour votre séance de court d’animation. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *