Batman le défi

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui on se retrouve pour parler de nouveau du justicier masque le mieux stuffé de la création. Je veux bien entendu parler de Batman et bien sûr le seconde de Tim Burton.Alors comme d’habitude on démarre avec le synopsis et la bande annonce et on se retrouve juste après pour entrer un peu plus en détails dans les méandres du film.

Synopsis : Non seulement Batman doit affronter le Pingouin, monstre génétique doté d’une intelligence à toute épreuve, qui sème la terreur mais, plus difficile encore, il doit faire face à la séduction de deux super-femmes, la douce Selina Kyle et la féline Catwoman qui va lui donner bien du fil a retordre. Si Bruce Wayne apprécie Selina, Batman n’est pas insensible au charme de Catwoman.

Alors que dire de ce film, qui je vous le rappelle date tout de même de 1991, oui ça rajeunit un peu, mais pas de trop quand même. Comme le premier on est sur un film de deux heures qui a parfois pas mal de lenteurs et dont les effets spéciaux (pour nos yeux sensibles d’aujourd’hui) sont un peu désuets, mais géniaux pour l’époque. Cette on se trouve avec Oswald Cobblepot alias le Pingouin qui décide de son trou pour conquérir Gotham. Allez voyons un peu le scénario.

Scénario : Alors on se trouve à priori quelques années plus tard par rapport au premier. Batman est toujours aussi seul dans son manoir. Et on voit apparaître Max Shreks magnat de l’industrie essayer de prendre le pas sur Gotham en utilisant un super vilain en la personne du Pingouin. Malheureusement il va s’attaquer à Selina Kyle qui va devenir Catwoman. Bref le trio explosif Batman, Catwoman et le Pingouin va échanger tout le long du film avec parfois des ralentissements.

Réalisation : Une Gotham toujours aussi dark, des décors qui ont mal vieillit et qui font pas mal carton pâte et des problèmes de rythmes qui font que le film passe un peu moins bien que le premier. Je sais que le film date de 1991, mais j’ai un peu de mal à voir certaines explosions de bâtiments ou de décors où les morceaux sont plats… Sinon l’esprit Gotham décadente est toujours présente et là on reconnaît bien le style de Burton.

Le jeu d’acteur : Toujours Keaton en Batman, mais cette fois je l’ai trouvé un peu plus investit par le rôle. Ce qui donne un personnage un plus profond. Michelle Pfeiffer en Catwoman est potable, mais je trouve que son jeu est un peu exagéré comparé à Anne Hattaway qui joue dans la dernière trilogie qui la joue plus sensuel dans les attitudes que dans la provoque dans ce volet. Et Dany DeVito dans le rôle du Pingouin est particulièrement crédible. Le maquillage y est pour beaucoup, mais sa prestation d’acteur est très bonne aussi.

Musique : Toujours une très bonne bande originale composé par Danny Elfman qui colle bien à l’univers de DC.

Voilà vous l’aurez compris c’est un bon film quoiqu’un peu long par moment. Les acteurs sont plutôt bons, mais franchement pour un film de cette époque ça passe vraiment bien. Je pense que vous pourrez trouver le DVD à pas cher du tout sur les plateformes de ventes comme Amazon ou Fnac ou autres. Voilà quand à nous on se retrouve bientôt pour un nouvel article et comme d’habitude n’oubliez pas de partager l’article et l’adresse du site à ceux que vous voudrez pour continuer l’aventure de la taverne. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *