Big Eyes

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un film de Tim Burton.Big Eyes qui est sorti en mars 2015. Alors, comme on ne change pas une équipe qui gagne, on va commencer par le synopsis et la bande-annonce et on se retrouve juste après pour en parler plus en détails. Et je risque de ne être pas très sympa je pense…

Synopsis : BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

Bon alors que dire en général de ce film… bah pour moi ce n’est pas du Tim Burton. Cela fait déjà deux films que je ne suis pas convaincu par ce qu’il fait. On s’attend d’ordinaire à voir du fantastique et frissonner au moins un peu. Mais là nada, je vais paraître un peu vulgaire, mais on s’emmerde devant. Il n’y a pas de rebondissements, on sait de suite ce qu’il va se passer dès qu’elle rencontre ce beau parleur de Keane. Alors, je sais que c’est tiré d’une histoire vraie, mais franchement je ne vois pas en quoi c’est intéressant au point d’en faire un film. Bon je suis bon joueur… détaillons un peu plus si vous voulez bien.

Scénario : Comme je le disais plus haut c’est tiré d’une histoire vraie. On tombe donc dans l’adaptation, cependant ce n’était pas une raison pour faire un film chiant. C’est monotone, pas original et au combien prévisible… bref Burton nous avait habitué à mieux.

Réalisation : Bon en replaçant dans le contexte des années 50 les décors sont parfaitement intégrés. Les quelques effets visuels présents dans le film sont bien fait (mais autant vous dire que le mec des effets spéciaux à dû s’emmerder). Après je n’ai rien à dire sur l’ambiance du film et sur les plans qui sont bien filmés.

Le jeu d’acteur : C’est bon, je n’ai rien à dire là-dessus. Amy Adams a su se fondre dans le personnage et à lui donner une bonne profondeur. Et ce cher Mr Keane est détestable au possible. On a tout de même une bonne direction d’acteur.

Musique : Pas de quoi casser trois pattes à un canard et pourtant c’est Dany Elfman qui est aux commandes.

Bref vous l’aurez compris pour moi ce n’est pas du Tim Burton. Quand on me dit son nom j’attends au moins un sweeney todd ou un Alice au pays des merveilles. J’avais déjà été mitigé lorsqu’il a sorti Dark Shadows, mais là je ne comprends pas. Espérons qu’il fasse mieux sur le prochain volet d’Alice. Je ne vous dis pas de boycotter Big Eyes, mais faites vous votre opinion et dites nous de quoi il retourne. Allez à la prochaine mes bons nains et comme d’habitude n’oubliez pas de partager l’article.

1 commentaire

  1. En fait, le gros problème viens de la bande annonce. Je viens de la regarder, et j’ai l’impression d’avoir vu le film entier. Pas envie de le voir après ça. C’est moche mais c’est la tendance actuelle des bandes annonces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *