Dans l’ombre de Mary

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je viens vous parler d’un film réalisé par John Lee Hancock et qui traite d’un certain film qui a marqué mon enfance. Si je vous dis une femme qui sort un porte-manteau de son sac. Vous me dites… Mary Poppins. Nous allons donc voir ce qui ressort du film Dans l’ombre de Mary : La promesse de Walt Disney. Et comme d’habitude synopsis et bande-annonce.

Synopsis : Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse… qu’il mettra vingt ans à tenir ! Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé…

Bon alors, que dire de ce film mes bons nains… et bien c’est plutôt pas mal du tout. On voit tout le processus de création du film que nous connaissons depuis des décennies. Ce qui est intéressant, c’est de voir comment Walt Disney a galérer pour obtenir les droits pour faire Mary Poppins.

C’est vrai qu’au début l’histoire m’a paru un peu confuse et je n’ai pas tout de suite compris qu’on revivait l’enfance de l’auteure. Puis quand ça a fait tilt tout s’est mis en place. Au fur et à mesure on voit que Pamela Lyndon Travers se laisse convaincre par l’idée de Disney. Mais c’est au bout de nombres de refus qu’elle daigne accepter quelques modifications.

Alors, c’est vrai qu’il ne faut pas regarder ce film en espérant passer une heure et demie voir deux heures à être plié en deux. Mais l’histoire est rapidement prenante, il n’y a que très peu de temps morts dans le scénario et surtout on veut savoir ce qu’a pu endurer le père de Mickey. Au final, c’est un film très émouvant qui ravira les amateurs de film pseudo biographique.  Et que dire de la prestation de Tom Hanks qui incarne un Walt Disney jovial avec une ressemblance certaine. Emma thompson quand à elle est pète sec et coincée à souhait et plus le film passe, plus on se prend d’affection pour elle. Joli tour de force. Et bien entendu on retrouve avec plaisir les morceaux de Mary Poppins composés par les frères Sherman tout au long du film.

Bref, j’ai pris un réel plaisir à regarder « Dans l’ombre de Mary » et je vous le conseille vivement. Ça change des films d’action dont on nous abreuve sans arrêt. Même si j’aime bien m’en faire un de temps en temps. Allez à bientôt mes bons nains pour une nouvelle critique de film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *