Dijon Saiten 10e Edition

Salut à tous les nains et toutes les naines aujourd’hui je vais vous parler de la 10e édition du Dijon Saiten. Alors ce reportage se distillera sur toute la semaine, sur le même principe que la semaine spéciale Bloody Week End. Un article par jour jusqu’à vendredi mes bons nains. Et oui c’est ce que nous avons réussi à faire mes collègues nains et moi-même pour satisfaire la curiosité de ce qui n’ont pas pu être là les 11 et 12 octobre. Alors commençons par le commencement.

Les généralités : Je tiens tout d’abord à adresser aux membres du staff de l’ADMA mon plus profond respect quand au travail qu’ils ont fourni cette année encore. Ils ont su apporter un souffle nouveau surtout pour la file d’attente à l’extérieur avec le quiz, la distribution de bonbons etc. Pour les gros rageux et les moins rageux qui n’auraient pas compris pourquoi le festival à ouvert avec du retard je vais faire un petit point. Si vous devez vous plaindre à quelqu’un mes chers nains ou troll, ou peut importe votre espèce, c’est à la société de sécurité qui a littéralement planté nos camarades. Les organisateurs ont fait leur possible pour ouvrir dès qu’ils ont pu. Croyez moi ça aurait pu être pire et je compatis à l’attente que vous avez eu pour entrer sur le festival.

Les rencontres : Cette année a été particulièrement fructueuse pour notre chère taverne, outre le fait que beaucoup de visiteurs connaissaient le site (j’ai été carrément surpris même), nous avons pu avoir beaucoup d’interview. J’appelle ça le grand Chelem du Saiten. Vous allez avoir droit à l’interview de François Descrasques de Frenchnerd, LinksTheSun du point culture, de Jean Barbaud le dessinateur de « Il était une fois la vie », Florent Georges « Les oubliés de la Playhistoire » et d’une web-série « projet Lobo » avec Brice Fournier (oui oui Kadoc de Kaamelott).

Le festival : Toujours la même ambiance un peu familiale que j’affectionne comparé aux très grosses conventions. Toujours des animateurs et un staff motivé. Des invités accessibles, des artistes agréables avec énormément de talent, des créateurs de web-série fort sympathiques, des initiations à différents style de combat. Plus les jeux vidéos, de plateaux, les maquettes, le steampunk, les cosplays, les conférences… bref de quoi vous occuper le week-end entier sans vous ennuyer. Voilà je vais m’arrêter là, pour aujourd’hui et restez à l’affut car dès demain on commence le cycles infernal des interviews.

UN GRAND MERCI A L’ADMA.

A tous les cosplayers qui ont été pris en photo, par mon très nain formaticien transformé en nain photographe pour l’occasion, vous pourrez récupérer les photos dans la semaine. Si nécessaire je ferais une petite pause dans les interview. Mais ça arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *