Dracula Untold

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui en ce dernier jour de Mars, je vous propose une critique de film… Alors si je dis, vampire, Transylvanie, vlad l’empaleur ? Vous voyez de quoi je veux parler ? Dracula oui, mais pas n’importe lequel Dracula Untold réalisé par Gary Shore. Bon on va commencer doucement par le synopsis et la bande-annonce et on se retrouve après pour ce que j’ai à en dire…

Synopsis : L’histoire débute en 1462. La Transylvanie vit une période de calme relatif sous le règne du prince Vlad III de Valachie et de son épouse bien-aimée Mirena. Ensemble, ils ont négocié la paix et la protection de leur peuple avec le puissant Empire ottoman dont la domination ne cesse de s’étendre en Europe de l’Est. Mais quand le sultan Mehmet II demande que 1000 jeunes hommes de Valachie, dont le propre fils de Vlad, Ingeras, soient arrachés à leur famille pour venir grossir les rangs de l’armée turque, le prince doit faire un choix : abandonner son fils au sultan, comme son père l’a fait avant lui, ou faire appel à une créature obscure pour combattre les Turcs et par là même assujettir son âme à la servitude éternelle. Vlad se rend au pic de la Dent Brisée où il rencontre un abject démon et conclut un accord faustien avec lui : il acquerra la force de 100 hommes, la rapidité d’une étoile filante et les pouvoirs nécessaires pour anéantir ses ennemis, en l’échange de quoi, il sera accablé d’une insatiable soif de sang humain. S’il parvient à y résister pendant trois jours, Vlad redeviendra lui-même, et sera à même de continuer à protéger et gouverner son peuple, mais s’il cède à la tentation, il entrera le monde des ténèbres pour le restant de ses jours, condamné à se nourrir de sang humain et à perdre et détruire tout ce et ceux qui lui sont chers.

Bon allez je me lance… déjà un point positif c’est que leur vampire ne brille pas. Un gros avantage par rapport à Twilight. C’est simple, mais au final assez éloigné du récit d’origine de Bram Stoker. Même s’il est vrai qu’on ne connait pas l’histoire véritable de Dracula, je ne sais pas s’il aurait fait autant preuve d’esprit chevaleresque. Vlad l’empaleur n’était pas forcément un enfant de chœur, je pense qu’il n’en avait rien à faire de la populace. Bref on est bien dans du film hollywoodien.

Pour ce qui est du scénario : c’est simple avec un début d’histoire comme le film « Le roi Arthur ». Puis on entre dans le chevaleresque, je vais me transformer en vampire pour protéger mon peuple et buter les méchants (c’est d’un classique). Pas de quoi casser trois pattes à un canard. On peut trouver par contre intéressant le développement du héros qui veut résister au mal jusqu’au moment où… (ouais c’est le moment où ça va chier lol). Vous comprendrez lorsque vous regarderez.

Le jeu d’acteur : ça passe pas trop mal. Mais bon, on va être honnête sur un film comme ça on ne s’attarde pas forcément sur le jeu d’acteur c’est pourquoi je vais passer à la réalisation.

La réalisation : franchement ça rend bien. Les effets spéciaux et les intégrations sont très bien faites. J’ai même une mention spéciale à la décomposition des corps des vampires qui, pour une fois, ne fait pas toc. Mais clairement le budget du film est passé là-dedans.

En résumé, ça donne un résultat joli à voir, mais où au bon d’une heure on s’emmerde un peu. La fin on la voit arrivée grosse comme une maison et ils se laissent, je pense, la possibilité d’en faire un deuxième. Mais s’il vous plait ne rapprochez pas ça d’un Dracula classique. Pour moi le conte vampire, est et restera à jamais, Christopher Lee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *