Faites vos jeux – Julia Richard

Salut à tous les nains et toutes les naines. Pour bien débuter la semaine,  nous allons commencer  par une petite chronique sur un livre que notre partenaire Les Editions Luciférines nous a envoyé.Aujourd’hui c’est au tour de « Faites vos jeux » de Julia Richard de passer à la critique. Alors on se retrouve juste après le résumé et on parle un peu du contenu en vous évitant au maximum les spoilers.

Résumé : Huit personnes très différentes se réveillent dans une maison sans fenêtres. Il n’existe qu’une seule issue, et pour sortir il faut posséder le code. L’un des prisonniers est l’organisateur de l’expérience. Il est le seul à connaître la combinaison. Mais pour débloquer la porte, il faut être deux, et deux seulement. Le but du jeu ? Éliminer les innocents pour rester avec le plus susceptible d’être un psychopathe. Quand la logique est inversée, les règles classiques du huis-clos ne tiennent plus, il faut protéger « le loup ». Jusqu’où iriez-vous pour récupérer le code sans devenir une cible ?

couv-1ere1

Alors que dire du premier thriller de cette jeune auteure… et bien c’est clairement un style dans lequel elle est à l’aise. J’ai trouvé que l’histoire coulait vraiment simplement, il n’y  a pas de temps morts et la tension va crescendo jusqu’à la dernière page.
Personnellement c’est la forme du livre qui m’a le plus étonné. L’auteure a choisi de créer son histoire autour de ses huit personnages et ce sont eux qui successivement vont devenir le narrateur. C’est assez plaisant, car d’un personnage à un autre le style change et les points de vues de chacun sont vraiment intéressants.

Entrons un peu plus dans le détail. Comme je vous le disais le livre est construit en plusieurs parties et chacune correspond à un personnage. Le début du livre commence par un réveil des plus désagréable avec une bonne décharge électrique  et une multitude de personnes qui ne se connaissent pas. Comment auriez-vous réagit à leur place ? Le premier personnage est un peu mou je dois l’avouer et j’ai eu du mal à accrocher aux dix premières pages. Mais alors, qu’est-ce que j’aurais été idiot de ne pas continuer. Tout se met en place doucement les jugements des uns et des autres se recroisent et son différents à la fois. Non franchement c’est un sacré boulot et très bien réalisé de surcroît. Le tour de force est qu’il n’y a pas un ou deux personnages principaux… ça serait trop facile. Les huit sont au premier plan.
Les rebondissements s’enchainent avec de plus en plus d’intensité, on s’attache aux personnages (je reviendrais plus loin sur eux) puis ils leur arrivent un gros pépin. Sans rire Julia Richard joue avec nos émotions et s’amuse avec l’ascenseur émotionnel. Ce que je trouve aussi intéressant c’est qu’elle arrive a trouvé en nous le « voyeur » et que nous n’arrivons pas à détacher le regard de son livre. Car oui vous pouvez clairement considérer ce livre comme un écran sur la nature humaine et ce que vous voyez est tellement hideux que vous en voulez toujours plus.

Bon je vais passer maintenant aux personnages du moins à ceux que j’ai préféré :

En premier je pense que je vais mettre Charles, le vétéran du groupe avec un passé très troublé et qui va se poser un peu comme le leader. Son charisme est assez plaisant et son point de vue direct est très agréable. Dans un autre contexte on a presque envie de l’appeler papy Charles.

Deuxième position… Jenna, la plus jeune du groupe. Une jeune surdouée qui tape sur le système de pas mal de protagonistes, mais qui cache aussi très bien son jeu. Un point de vue d’adolescente, mais un personnage que je trouve attachant et à la psychologie intéressante. Vous savez c’est clairement la petite soeur chiante.

Et la dernière marche du podium est attribué à Lise la psy du groupe. Par déformation professionnelle elle va analyser tout le monde et ce qui va lui arriver est d’autant plus ironique à la vue de son activité.

Attention les autres personnages sont très intéressants aussi, mais je ne vais pas me lancer dans un description de chacun d’entre eux… je préfère vous laisser découvrir par vous même tout ce petit monde et vous laisser vous faire votre top. Et j’allais oublié le plus important, les relations entre personnages sont à la fois tellement floues, entremêlées et parfois malsaines que ça rajoute de l’intérêt à l’histoire.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. Vous l’aurez compris Je vous conseille vraiment ce livre que j’ai trouvé être un parfait reflet de notre société. L’écriture est fluide et vous passerez un très bon moment en compagnie de nos huit convives. Seul petit bémol, la fin est peut-être un peu floue par rapport à la précision des descriptions et des faits dans le reste du livre. En tous cas si vous connaissez quelqu’un qui aime les thrillers en huis clos n’hésitez pas, allez faire un tour sur le site de notre partenaire Les Editions Luciférines et achetez-le. Je trouve que c’est un indispensable dans une bibliothèque pour les amateurs du genre. Encore une fois merci à notre partenaire et à Julia Richard pour ce livre.

Et comme d’habitude mes bons nains, je vous invite à partager cet article sur les réseaux sociaux et à parler de la taverne autour de vous. Je vous jure que ça marche nous sommes à 461 abonnés encore un petit effort et nous passerons la barre des 500. Enjoy et à la prochaine mes bons nains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *