Game of Throne by Poulpy

A song of Ice and Fire ou Game of Thrones

Cette fois j’aimerais vous parler de cette série plus que culte intitulée, en français, Le Trône de Fer  écrit par George R.R.Martin. Il est très difficile de critiquer cette saga parce que si vous ne la connaissez pas je ne peux pas vous la décrire et si vous la connaissez il ne sert à rien de vous la présenter. Oui mais dans ce cas pourquoi vous en parler si je ne veux pas vous spoiler ou défoncer des portes ouvertes ? Et bien en fait j’imagine que c’est quand même important de la citer, surtout sur un site comme celui-ci. Je vais donc faire de mon mieux.

westeros_and_essos_map

Nous allons commencer par le commencement. Si vous ne connaissez pas du tout cet univers, voilà un petit récapitulatif garantis sans spoil. Donc à vous de vous procurer de la façon qui vous parait la meilleure la saison un de Game of Thrones, ou les livres si vous préférez. En tout cas je ne pourrais pas vous en faire un grand résumé, vous vous en doutez :

Dans le continent de Westeros vivait une grande lignée : les Targaryens. Cette famille dirigeait le royaume jusqu’au jour de la prise de pouvoir par Robert Baratheon et son ami Ned Stark. Quelques années plus tard, alors que ce dernier vit paisiblement avec sa famille dans les terres du Nord, la main du nouveau roi est assassinée. Il va donc être convié à la capitale pour aider son ami à diriger et à déjouer les complots de ses ennemis.

Au Nord il existe un long mur gardé par les membres de la Garde de Nuit, chargés de protéger le royaume des razzias orchestrées par les sauvageons et de se battre contre une puissance occulte qui n’attend que la venue de l’Hiver pour envahir le monde.

Dans les terres du Sud vivent les derniers représentants des Targaryens désormais en exil. C’est avec difficulté qu’ils devront reprendre ce qui leur appartient. On comprend vite que la guerre des trônes ne sera pas la préoccupation majeure des protagonistes. D’ailleurs le titre original l’explique plus clairement… Pendant ce temps les pièces d’un jeu aux règles inconnues se placent, discrètement.

Attention, n’importe qui vous le dira, les livres sont assez durs à lire si vous n’avez pas commencé par la série. En fait cette histoire est très riche. Son développement demande de la part des lecteurs un peu de patience. Le seul malus est que l’auteur se préoccupe de beaucoup de détails très durs à retenir. Les familles nombreuses ne sont pas rares. Alors, pour ne pas oublier la foule de personnages ayant leur importance dans un scénario si complexe, il va falloir mémoriser un bon nombre de noms et fonctions en passant par les frères, sœurs, maris et cousins. Il y a aussi des lenteurs plus ou moins ignobles pour faire durer le suspens ou développer des rôles. Mais le jeu en vaut la chandelle… Ou le trône… Parce qu’il est vraiment rare de voir un roman aussi bien écrit, une trame scénaristique très bien tissée mettant en scène des conspirations, des guerres et aussi une bonne dose de magie. Je vous assure qu’il faut le vouloir pour regretter le voyage.

hbo-bringing-back-game-of-thrones-for-a-third-chapter

La série, quant à elle, est très proche des livres. En fait elle se permet des raccourcis afin de faciliter la compréhension et de garder le spectateur en haleine pour des épisodes courts et actifs. En fait, le roman se concentre sur l’histoire d’un personnage à la fois. La série permet de voir d’autres points de vues, d’autre parties du territoire, alors qu’il ne fait que les survoler (bien sûr il s’agit de simples détails, mais intéressants). Les deux sont complémentaires, car il y a quelque chose de très rare : la censure américaine plus que puritaine ne l’a pas encore accosté et espérons que ça ne sera jamais le cas, car là-bas la controverse est sujette à embrouilles. Il est clair que le livre n’est pas pour les âmes sensibles (il y a beaucoup de tueries et de coups durs), mais si vous avez des préjugés je pense qu’il faut les laisser de côté. Je ne me répèterai pas assez, mais lorsque l’on commence une série, le mieux est de la voir objectivement et de se laisser porter par l’intrigue.

La réalisation d’un tel univers de fantasy demande un gros budget tant en décors et costumes qu’en images de synthèse. Dans les deux premières saisons il y avait moins de fonds à disposition, certains passages devaient être présentés sous un autre angle. Pour compenser le jeu d’acteur se devait d’approcher la perfection. C’est ce qui se passa et nous eûmes droit à de beaux dialogues riches en humour et en casse-têtes. Les personnages sont complexes et attachants malgré le fait qu’ils soient dans des camps différents. Les méchants sont exécrables et les héros ne sont pas forcément bons. En fait ils ne correspondent en rien à ce qu’on a l’habitude de voir. Ce ne sont pas des surhommes, mais des gens normaux confrontés à des situations les dépassant. Ce n’est pas un monde où la force guerrière est mise en avant, c’est un monde plein de manigances ou seul l’esprit vous évite la tombe.

f0706f18724b63894677d31bd4e402d3_large

Pour conclure : les amateurs d’héroïc fantasy ne seront pas déçus, surtout les chercheurs de bonnes séries. Les amateurs de jeux de rôles, s’ils aiment les intrigues politiques, trouveront sans doute de bonnes idées. Les fans de dragons ou de loups pourront faire les groupies tant que ça leur chante. Les personnes cherchant une occupation sérieuse qui ne fait pas ado seront enchantées. Les créationnistes coincés et les membres de bonnes familles maudiront toute l’équipe. Quand aux nains de cette taverne, ils se resserviront quelques pintes de ce bon cru.

Article écrit par Poulpy.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *