Gods of Egypt

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui nous allons parler d’un film un peu WTF et qui est sorti en Avril 2016 et malgré son nom c’est loin d’être divin…Je veux parler de Gods Of Egypt. Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire… installez-vous confortablement et surtout n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à la fin de l’article. En attendant on ne change pas une équipe qui gagne on se fait le synopsis et la bande annonce avant de passer à la chronique en elle-même.

Synopsis : Dans une époque ancestrale, durant laquelle les Dieux vivaient parmi les hommes, la paix règne en l’Egypte. Mais Seth, Dieu du désert, qui convoite le pouvoir, assassine le roi et condamne Horus à l’exil, plongeant le royaume d’Egypte dans le chaos. C’est l’intervention d’un jeune voleur, Bek, qui va sortir Horus de sa prison. Ensemble, ils se lancent dans une aventure épique qui va donner lieu à une guerre sans précédent. Jusqu’aux frontières de l’au-delà, monstres et armées des dieux se déchainent dans une lutte dévastatrice…

Alors que dire de ce film… et bien comme je l’ai dit en intro je l’ai trouvé un peu WTF. L’idée de reprendre pour la énième fois les panthéons divins n’était peut être pas super judicieuse, mais bon. Pour moi ça m’a fait penser au film « le choc des Titans » sorti en 2010. Bref l’histoire en elle-même n’est pas très originale, j’y reviendrai plus tard. Par contre je n’ai pas trop compris l’intérêt de faire des dieux des genres de transformers… Après je me suis peut être trompé de film. Je pense avoir compris pourquoi ils ont fait ça, mais ça me paraît un peu too much. Mais entrons un peu dans les méandres du film et décortiquons un peu tout ça si vous le voulez bien mes très chers nains.

Scénario : Bon l’histoire en elle même tient la route. Je ne dis pas que c’est original loin de là puisque c’est du déjà vu. Les luttes intestines divines pour le pouvoir suprême on en bouffe à toutes les sauces et ce depuis pas mal d’années. Bon je ne serais pas trop vindicatif et je vous dirais que ça tiens la route et qu’il n’y a pas de fausses notes dans la trame générale. En fait ce film n’a pas été fait pour celui qui veut se mater un bon film avec un scénar profond… l’intérêt du truc ce sont les effets spéciaux. J’en viens donc à ma rubrique suivante…

Réalisation : Oui donc là c’est vrai qu’on en prend plein les mirettes et que c’est beau. Les transformations des dieux lorsqu’ils passent en mode divin sont fluides et ne sont pas mal intégrées. Seul petit défaut l’incrustation qui à certains moments pêche un peu. Sinon le rythme n’est pas mauvais, on ne s’emmerde pas devant, mais clairement on hallucine un peu devant ce film. On se dit : » mais qu’est-ce que je regarde, j’ai pourtant rien pris d’illégal… j’aurais peut être dû ».

Acteur : le jeu est juste, bien que les personnages ne soient en rien très intéressant. Pas de profondeur dans le jeu, on joue pour jouer et faire du fric avec des effets spéciaux de porc.

Musique : Et là encore rien de transcendant. Je vais vous dire ça fait un bout de temps que je l’ai vu et je ne serais même pas reconnaître la BO si je l’entendais.

Voilà en bref c’est un film que je classe dans la catégorie Kleenex… on le regarde et on l’oublie. Mis à part les effets spéciaux qui sont plutôt bons, il n’y a rien de très intéressant. Alors oui peut être que dans le cadre d’une soirée pizza, bière et pause de fin de semaine ça peut passer, mais pas autrement. Personnellement je vous dirais de vous faire votre opinion et de nous le laisser en bas de cet article. En attendant je compte sur vous pour partager l’article sur les réseaux sociaux et pour parler de la taverne autour de vous et on se retrouve jeudi pour un nouvel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *