Interview du petit monde tentaculesque d’Emilie

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je vous propose un article en deux temps. Tout d’abord un interview du créateur du petit monde tentaculesque d’Emilie. Un monde enchanteur très inspiré d’un certain réalisateur. Et par la suite je vous propose une série de photos que j’ai prises lors de l’exposition qui se déroule chez notre partenaire Ciel Rouge. Allez c’est parti et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et autres commentaires mes bons nains.

– Quel a été votre parcours pour arriver à créer votre petit monde fantastique ?

En 2011, j’ai sorti un conte (Histoire et Illustrations), édité aux Editions du Riez. C’était la première fois que je dessinais d’ailleurs. Dans ce conte l’un des personnages principal est Emilie, personnage auquel j’étais très attaché. Une fois les exemplaires épuisés, j’avais envie de lui donner une seconde vie. J’ai donc créé « Le petit monde Tentaculesque d’Emilie ». Mais ce petit monde ne devait être qu’éphémère, juste une envie passagère de quelques mois, ayant déjà une activité dans la photographie. Puis, au fur et à mesure que les personnages sont arrivés, j’y ai pris de plus en plus de plaisir, et maintenant ça fait 2 ans et demi que je le fais vivre…J’ai même abandonné la photo.

– En quoi Tim Burton vous a-t-il influencé ?

Tim Burton a toujours été une référence, voire une influence pour moi. Bien avant que je commence ce petit monde. Tout m’interpelle, tout me fascine dans son univers. Il m’arrive souvent d’écouter les bandes originales de ses films lorsque je gribouille. Mais je me rapproche plus de l’univers de Mathias Malzieu, et de ses œuvres. Enfin, c’est celui qui m’influence le plus.

– Comment procédez-vous pour créer vos personnages ?

Je gribouille sur une feuille classique le personnage tout simplement, feuille que je scanne après, et la partie couleur se fait sur ordinateur. Avant cette étape, j’imagine bien en avance son univers, son histoire, en essayant de ne jamais faire deux fois la même chose. Et pour l’imagination, je me sers de ce que je ressens, de ce que je vois, de ce que j’entends. Je rêve tout le temps, et comme mon vrai boulot est avec les enfants, je me nourris de leurs imaginaires.

– Y a-t-il une trame scénaristique dans votre monde tentaculesque ?

J’ai plusieurs petites galeries, et je fais des personnages en fonction de celles-ci. Que ce soit « La cité des Zétoiles », « Zetentaculeskcircus » ou encore « Les Zétranges bébêtes », chacune d’entre elles ont leur trame, que ce soit dans l’ambiance, que dans la présentation.

– Avez-vous des projets pour la suite ? Peut-être seriez-vous tenté par la BD ?

J’ai plein de projets, mais un me tient à cœur. J’aimerai sortir un livre, sous forme d’Artbook, ou de conte illustré, avec tous mes personnages tentaculesques. Je travaille dessus, mais ça va prendre du temps. Sinon, j’ai la chance de pouvoir faire des expos, et il y en a déjà de prévu pour l’année prochaine. Je travaille également sur un livre illustré en partenariat avec un auteur… Puis, toujours de nouvelles créations.

Voilà maintenant passons à la vidéo de l’exposition mes bons amis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *