Jurassic World

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je viens à vous pour parler du film qui est sorti la semaine dernière et qui fait un carton au Box Office. Jurassic World, est LE film qu’il faut aller voir en ce moment. Et pour une fois je suis allé, avec ma très chère femme, le voir le jour de sa sortie. Mais comme on ne change pas une équipe qui gagne voici le synopsis et la bande-annonce et on se retrouve après pour la critique.

Synopsis : L’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

Bon, pour être honnête je n’ai pas aimé ce film… Je l’ai tout bonnement adoré. C’est une méga tuerie, cela faisait longtemps qu’un film ne m’avait pas laissé sur le cul à ce point-là. C’est une tuerie visuelle et on se replonge dans cet univers avec un plaisir non dissimulé. Il faut dire que j’avais été voir le premier film au cinéma alors que je n’avais que 8 ans et voir ce nouvel opus 22 ans plus tard, ça vous fait dresser les poils sur les bras et les joues. C’est pourquoi ce que vous allez lire est tout simplement une apologie de ce film, mais je vais tout de même avoir un petit reproche à faire (tout petit).

Le scénario : On reprend un peu le schéma du premier opus. Deux gosses lâcher dans un parc d’attraction qui fait rêver et deux adultes qui sont chargés de les sauver. Classique vous me direz ! Cependant, l’histoire est bourrée de petits détails qui font référence au premier film. Si vous faites attention il y en a partout. Et pour les fans, lorsqu’ils passent la porte d’entrée c’est comment dire… épique avec en plus le même thème musicale que la découverte du parc dans Jurassic Parc. Par contre, le reste est original et marque une jolie évolution du monde. Un pur plaisir.

La réalisation : Que dire… géniale. Les effets spéciaux, les animaux, les textures, les plans tout est ficelé à la perfection. Le seul défaut que je peux relever, c’est le moment où ils trouvent le diplodocus en train de mourir qui fait un peu carton pâte, mais il n’y a vraiment que ça qui ne va  pas. L’intégration est parfaite !

Le jeu d’acteur : Bon pour tout le monde. Chris Pratt n’en fait pas trop, le seul qui pourrait être un peu en dessous des autres serait Omar Sy, mais il est juste dans son rôle.

La musique : Comme je le disais on retrouve avec plaisir le thème musical de cette licence et dès les premières notes on a un frisson qui nous parcoure l’échine. Et tout le long du film la musique accompagne l’action sans problème.

Les plus du film ce sont les évolutions apportées au monde. Et mis à part les hologrammes et la création des dinosaures, tout est plausible. Les enfants ont à portée de main tout un attirail interactif, ils peuvent monter sur les petits animaux et être en contact avec eux (en cela ils ont vraiment poussé le truc à faire un genre de ferme pédagogique). Les gyrosphères sont géniales et apportent vraiment une autre approche des animaux. Et l’histoire d’amour présente dans le film n’est pas trop envahissante et dure tout au plus 5 minutes.
Pour ce qui concerne les raptors avec Owen Grady : les scénaristes ont été très habiles en faisant en sorte qu’ils obéissent à l’humain, mais pas comme des chiens… plutôt comme des animaux qui respectent l’homme. Et dès qu’un « Alpha » plus fort se présente leur allégeance change et ils attaquent les humains.
Quand je dis qu’il n’y pas une faute, c’est qu’il n’y a pas une faute.

Voilà, je ne peux que vous conseiller d’aller voir Jurassic World. Film que je qualifierai comme le meilleur de l’année à n’en pas douter. Et malgré le fait que je sois un fan de la première heure, j’ai essayé d’être le plus objectif possible. A aller voir avec toute la famille, du moment que vous êtes conscient que certaines scènes sont un peu trash. Mais une chose est sûre, dès qu’il sort en Blu-Ray il sera dans mon étagère et il risque de tourner un certain nombre de fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *