Kill me three times

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui nous continuons sur notre thématique qui suit les rôles de l’acteur Simon Pegg. Et c’est Kill me three times qui va passer au crible ce samedi. Accrochez-vous c’est parti pour du grand n’importe quoi ! On se retrouve juste après le synopsis et la bande annonce.

Synopsis : Dans la ville de Eagle’s Nest en Australie, une femme trompe son mari après que leur mariage se soit déterioré. Son mari engage un tueur à gages, et la situation dégénère.

Alors que pouvons-nous dire de ce film ? J’ai l’impression que le réalisateur a essayer de se la faire à la Kill Bill, mais il est clair qu’il n’est pas facile d’égaler le maître Tarantino. Et en même temps je ne pense pas que le but était là. Le film est marrant quoiqu’au début un peu incompréhensible. Il faut s’accrocher la première demie-heure et après ça roule. Mais une chose est sûre, c’est toujours aussi déjanté. Allez entrons un peu dans le détail.

Scénario : Le film se divise en trois phases. Chose qui est plutôt intéressante et parfois casse gueule. Mais pour le coup c’est réussi ! On voit comment la scène évolue sous trois angles différents, avec les personnages qui évoluent tout le long du film. Non franchement c’est pas mal ficelé du tout. Simon Pegg joue le rôle du tueur à gage, mais qui au final n’est pas si doué que ça et qui profite des occasions. On reste dans le comique, tout en étant quand même dans le sanglant ( je vais y revenir sous peu).

Réalisation : C’est rythmé il n’y a rien à redire là-dessus. Pas trop d’effets spéciaux, ce qui permet à l’histoire de prendre toute son ampleur. Par contre je me demande s’ils ont eu une promo sur le sang. Non parce que sérieux ça gicle dans tous les sens dès qu’un type se prend une balle. Ah c’est sûr que ça compense avec certains films aseptisés dans lesquelles on ne voit rien. Mais là c’est quand même, comment dire, exagéré.

Jeu d’acteur : Et bien comme à son habitude Simon Pegg interprète très bien le rôle qui lui est attribué. Le tueur opportuniste lui colle à la peau et on sent qu’il est à l’aise dans ce genre de jeu. Carrément plus que dans le film A fantastic fear of everything. Les autres acteurs sont plutôt bons aussi faisant évoluer leur personnage correctement tout le long du film, jusqu’au dénouement qui généralement dans ce film est fatal.

Musique : C’est pas mal, on colle bien au thème du film. Un thème musical qui reste tout du long et qui rappelle d’où on part.

Voilà vous l’aurez compris Kill me three times est un film qui est sympa à voir, même s’il faut s’accrocher un peu au début pour ne pas tout simplement éteindre. Mais il serait dommage de louper ce qui aurait pu être adapté au théâtre dans un genre de vaudeville sanglant. J’ai été franchement étonné par ce film. En tous cas mes bons nains, je compte sur vous pour partager cet article sur les réseaux sociaux et surtout pour parler de la taverne autour de vous. En attendant je vous souhaite un bon week-end et on se retrouve mardi pour de nouvelles aventures ! Tchou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *