La Désolation de Smaug et pas que…

Salut à tous les nains et toutes les naines, aujourd’hui nous allons parler du dernier Peter Jackson  en date je veux parler du Hobbit : la désolation de Smaug. Ce film est sortit le 11/12/13 et réalisé par Guillermo Del Toro avec Martin Freeman et Richard Armitage. Cet opus était attendu par plusieurs million de fans. Car oui comme à son habitude pour l’univers Tolkien notre réalisateur a décidé de faire une trilogie. Je vais donc vous parler de ce film à travers mon expérience de fan de l’œuvre de Tolkien. Mais tout d’abord voici la bande-annonce et le synopsis du film.

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…

Bon, alors que dire de cet opus… Et bien une expression m’est venue à la fin de la séance : WTF. Je vais d’abord m’adresser à ceux qui ont lu le livre et qui ont dû, comme moi je pense, se sentir flouer voire désolé. L’œuvre originale était bien alors pourquoi avoir pris le livre, avoir arraché les pages et s’en être servi aux toilettes à cause d’une panne de papier ? Des passages rajouter, un Legolas qui n’a rien à faire là et une elfe rajoutée alors qu’elle n’a rien à faire là selon moi. Mais après mûre réflexion il y a une explication à cela mes bons lecteurs… Il ne fallait pas perdre les gens qui n’avait pas lu le livre, donc pour ne pas les perdre Mr Jackson à décidé de faire une véritable adaptation du livre. C’est-à-dire on prend un morceaux, on prend un peu de glue on colle un truc qu’on invente et c’est partit.

Alors, ok c’est vrai, du fait que le Seigneur des anneaux a été tourné avant le Hobbit il fallait raccroché les wagons pour que les gens comprennent. Mais sans nous violer les yeux ça aurait été mieux. Un Légolas encore plus présomptueux et détestable que dans le SDA (oui c’est mon côté nain qui ressort mais on lui mettrait bien des baffes en boucle et on s’essuierait bien les pieds dessus), Un thranduil avec le charisme d’une moule anémiée (alors, ça c’est peut être dû à la VF, faudrait que je le regarde en VO) et une histoire d’amour naissante contre nature. Mr Jackson depuis quand un nain fricote avec une elfe ? Personnellement j’ai trouvé ça inutile à part peut être pour satisfaire la ménagère de moins de 50 ans et des ados pré pubères en manque d’amour… Heureusement que nous avons un Bilbo et une compagnie de nains crédibles.

Maintenant en passant du côté de ceux qui ne connaissent pas forcément l’univers de la Terre du Milieu, il est vrai que ce deuxième opus est bon. On arrive à raccrocher avec le SDA par la présence de Legolas et la petite apparition furtive de Gimli lorsque la compagnie se fait capturée par les Elfes de Mirkwood. En voyant ça et en entendant la réplique du blondinet d’elfe j’ai eu un petit sourire amusé. Bref ça je vous laisse juger par vous-même. Les effets spéciaux sont à la hauteur des attentes du spectateur, l’histoire se place bien dans la lignée du premier opus. Bref pour quelqu’un qui ne se base pas sur ce qu’il a lu ce film est un régal.

Pour ce qui est des moments du film qui valent le coup, je pense à l’apparition plus qu’attendue de Smaug le dragon de la Montagne Solitaire. Une intégration et une modélisation excellente, mais aussi une voix caverneuse qui colle parfaitement au personnage. Un moment fort sympathique aussi avec le combat de Dol Guldur entre Gandalf et Sauron. Bel intégration aussi de Beorn qui nous rappelle assez le style des créatures de Guillermo Del Toro. Seul petit bémol le passage chez les hommes, dans une ville qui à l’air puante, j’ai trouvé cette séquence longue. Mais encore une fois ce n’ai que mon avis.

Bref un film qui vaut le coup d’œil si vous n’avez pas lu le livre. Et pour ceux qui sont des lecteurs confirmés et bien voyez-le tout de même, mais faites abstraction de ce que vous avez pu lire sinon vous risquez d’être sacrément déçu. Maintenant je crains un peu le troisième opus, car faire une trilogie pour un seul livre c’est un pari risqué. Espérons que ce ne soit pas trop délayer et qu’on retrouve l’esprit initial de l’œuvre. En tout cas, mes bons nains, je vous invite à rejoindre notre compagnie et à bientôt pour de nouvelle aventures.

1 commentaire

  1. J’ai trouvé que c’était encore mieux que The Lord of the Rings, digne de figurer au panthéon. Peter Jackson c’est surpassé : une merveille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *