La Reine des Neiges

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je vais plus m’adresser à un public jeune et peut être encore plus spécifiquement à un public de petites filles. Car oui après avoir chroniqué Vaiana, je me suis aperçu que je n’avais pas fait d’article sur la Reine des Neiges.Alors, voilà que je corrige cette erreur. Vous allez vous demander pourquoi je ne l’avais pas fait avant… et bien tout simplement parce que je ne l’avais pas vu pour des raisons qui me paraissent tout à fait plausibles. J’ai été littéralement saoulé par le tapage qu’il  y a eu sur la chanson et ça m’a coupé toute envie de voir le film. Et ce jusqu’à maintenant et ma fille qui regarde en boucle les passages du film avec Olaf. Donc on se retrouve juste après le synopsis et la bande annonce pour parler de ce dessin animé.

Synopsis : Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Alors que dire de ce film… et bien une fois que l’on fait abstraction des chansons c’est pas trop trop mal. Bon clairement ce n’est pas le genre de film que j’affectionne particulièrement (bien que Vaiana m’ait beaucoup plu), mais franchement ça passe plutôt bien. Bien entendu passé les chansons un peu niaises qui ponctuent le film. Mais bon ça en même temps dans un Disney on peut guère faire sans. Bien mais voyons un peu plus en détails ce que donne cet animé.

Scénario : Bon concrètement c’est assez simple. Une princesse qui a des pouvoirs blesse un jour sa soeur en jouant et suite à cet accident elle ne parvient plus à maîtriser sa magie et perd toute confiance en elle. S’en vient l’élément déclencheur du film et comme c’est un Disney je vous le donne dans le mille : la mort de ses parents qui l’oblige à prendre la tête du royaume. Bref elle n’a pas envie et décide de se barrer se la jouer solo dans la montagne. Concrètement le film est bien construit même si on comprend très vite ce qu’il va se passer et quel rôle vont jouer les personnages. On va être honnête c’est bien et les passages avec Olaf, les trolls et la fin sont vraiment sympa. Le perso d’Olaf est vraiment marrant par contre tout aussi drôle qu’il est je trouve dommage que Sven soit un copié collé du cheval Maximus dans Raiponce. Mais bon on va faire avec.

Réalisation : A part le rythme qui a certain moment se ramolli un peu c’est bien. Clairement on ne peut pas critiqué les studios Disney sur l’animation et le character design ce serait vraiment être de mauvaises foi. Non franchement c’est beau je n’ai rien à redire là-dessus, juste parfois on a envie de mettre des baffes à Elsa, mais ça ce n’est que mon avis.

Jeu d’acteur : Les rôles sont très bien interprétés et je donne une mention honorable à Dany Boon qui est tout simplement excellent en Olaf (le pire c’est que j’imaginais bien Dany Boon faire le bonhomme de neige dans le studio).

Musique : Bon c’est là que ça se corse un peu… la chanson Libérée, Délivrée est comment dire… Soûlante et je retiens vraiment mes mots. Personnellement je préfère la parodie que en a été faite je vais d’ailleurs vous la mettre juste après. Pour le reste de la bande son hors chanson c’est vraiment pas mal, le spectateur est plongé dans le film c’est le principal.

Voilà mes bons nains, c’est tout pour aujourd’hui. Comme vous l’aurez compris c’est un film qui se regarde une fois et qui (pour ma part) n’en mérite pas plus. Maintenant j’ai un petite fille qui s’éclate en regardant Olaf du coup on fait avec. En tous cas je compte sur vous pour partager l’article sur les réseaux sociaux et pour parler de la taverne autour de vous. Je vous souhaite un bon weekend et on se retrouve mardi pour de nouvelles aventures et je pense qu’on va repartir dans l’univers d’Ubisoft. Allez tchou les amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *