Le dernier pub avant la fin du monde

Salut à tous les nains et toutes les naines. Nous nous retrouvons en ce dernier samedi du mois de février pour parler d’un film qui suit la thématique des articles que vous retrouver tous les samedis en ce moment.Et aujourd’hui c’est au tour du film « Le dernier pub avant la fin du monde » réalisé par Edgard Wright et sorti en Août 2013 avec Simon Pegg, Nick Frost, mais aussi Martin Freeman (oui oui notre Bilbon étant un acteur anglais a été contacté pour rejoindre la bande de joyeux lurons). Bref on se retrouve après le synopsis et la bande annonce pour décrypter tout ça !

Synopsis : L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis…

Alors que dire de ce film… Et bien je dirais que c’est le meilleur film qui ait été fait. Je m’attendais à voir un film genre Hot Fuzz ou Shaun of the dead et bien ça partait plutôt bien, mais la fin est tellement WTF (enfin non pas la fin en fait, à partir du milieu du film quand il y a des genres de robots qui prennent la place des habitants) qu’on se dit pourquoi vous avez bâclé la fin ? Plus d’idées ? Là c’est clairement un peu trop capillotracté, mais bon… Allez entrons un peu dans les tripes du film.

Scénario : Bon, comme je le disais ça commence doucement avec la présentation des personnages on voit ce Gary King toujours bloqué à l’adolescence à cause d’un pari à la con qui n’a pas été terminé et ses potes installés et tout. Jusque là tout va bien, ils se retrouvent et décident de finir la tournée des pubs de l’époque. C’est après que ça se gâte… malheureusement. Il est vrai que leur marque de fabrique est le décalé, mais d’ordinaire c’est bien amené et la thématique s’y prête. Le topic de base, m’a plus fait penser à un « Very Bad Trip » qu’à un « Paul ». Pour moi scénaristiquement ça ne tient pas la route, ça part beaucoup trop loin pour rester cohérent et fun.

Réalisation : Et bien comme le scénario, il y a des manques aussi à ce niveau. Il y a des moments où c’est long, où on ne sait pas trop la direction que prend le film. Du coup on s’ennuie un peu. Par contre je n’ai rien à redire au niveau des effets visuels qui sont très corrects et plutôt bien intégrés. Le monde post-apo aussi est bien fait.

Acteurs : Franchement le jeu d’acteur passe pour tous. Il faut juste dire que les rôles ne servent pas trop les acteurs voilà tout, même si ces derniers les incarnent parfaitement.

Musique : Rien de plus à dire quoi…

Voilà c’est tout pour aujourd’hui mes bons nains. Vous l’aurez compris c’est un film que vous verrez une fois et que vous pourrez acheter en DVD si vous le voulez, mais clairement je ne trouve pas que ça valait les 8 ou 9€ de la sortie du film. Allez n’oubliez pas de partager l’article et on se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles aventures mes bons nains. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *