Le hobbit : fin de la trilogie

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui nous allons parler de la fin d’une trilogie. Celle du Hobbit commencée il y a 2 ans par Un voyage inattendu. Alors, pour une fois je suis allé le voir la semaine de sa sortie et je n’ai pas attendu trois semaines. Bon faut dire que j’avais déjà les places depuis un bout de temps dans ma bonne taverne. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne voici le synopsis et la bande annonce.

Synopsis : Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.

 Alors, que dire de ce dernier opus… alors cette fois je vais faire complètement abstraction du livre sinon je peux vous assurer que je ne vais pas être très agréable du tout. Et le caractère des nains n’est pas forcément bon. Souvenez-vous de la réplique de Legolas dans le seigneur des anneaux lorsqu’il parle à Aragorn : « Ignorez-vous tout de l’opiniâtreté des nains ? ».

Pour être mauvais je vais le faire tout de suite. On s’attendait à avoir une bataille épique avec le dragon et bah… Non. Smaug se fait démonter dans les 5 premières minutes du film. Là je me suis dit bon ça y est le film est fini salut. Bon heureusement que la bande annonce nous montre qu’il va y avoir une grosse baston sinon je gueulais REMBOURSEZ-MOI.

Mis à part ce petit point, il vaut le coup d’oeil tout de même. Le scénario tient bien la route, on ne s’emmerde pas (comme certains moments dans le deuxième volet), c’est rythmé. Les batailles comme à l’habitude de Peter Jackson sont excellentes. On ne voit pas le temps passer. Je tire mon chapeau pour le rendu de la stratégie dont fait preuve Azog lors de la bataille finale. Personnellement ça m’a fait penser à Kaamelott lorsqu’ Arthur est en chef de guerre avec ses drapeaux. Mais là c’est tout de même plus classou. Belle stratégie médiévale en tout cas.

Pour ce qui concerne les nains : le rendu du « mal du dragon », dont est atteint Thorin est très bien fait. On retrouve un peu la patte de Guillermo Del Toro dans cette scène. Richard Armitage continue d’incarner Thorin à la perfection et le moment où il pète les plombs est très bien joué. On voit bien la folie dans ses yeux. Pour les autres on voit bien la fidélité qu’ils ont pour leur roi malgré sa folie. Et que dire de l’armée de nain qui débarque avec Dain le cousin de Thorin est géniale. J’adore le caractère bourru et les répliques cultes qu’il balance aux bouffeurs de laitue (lisez entre les lignes les elfes) en leur demandant de se tirer de là. Et j’aime beaucoup la description que Bilbon fait des nains.

Pour ce qui concerne les Elfes : Je n’ai qu’une chose à dire « C’est quand même magnifique une armée bien coordonnée ». Bon mis à part que Thauriel encore une fois n’existe pas dans le livre et que Legolas n’est pas présent non plus, on pourrait les trouver sympathique. Et autant dans le second volet Thranduil était détestable, là c’est presque en personnage attachant qu’il finit la trilogie. Et on raccroche assez bien au Seigneur Des Anneaux.

Bref un bon film aller voir en famille et entre geek. Et même si j’ai dit du mal de la trilogie j’aurais dans DVDthèque les 3 volets de cette trilogie. Qui n’est pas si mauvaise si on ne lit pas le livre avant. Je vous encourage tout de même à lire l’oeuvre originale de Tolkien histoire d’avoir un point de comparaison et de comprendre mes quelques points de désappointement. Allez à la prochaine pour une autre critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *