Le jeudi c’est court métrage

 Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui on se retrouve pour séance de courts d’animation hebdomadaire et je peux vous dire que cette fois c’est du très beau court. Pas forcément très joyeux, mais avec des messages forts.Alors, comme d’habitude installez-vous confortablement dans un fauteuil, où dans un endroit calme. Détendez-vous dans votre journée de travail pour certain et de vacances pour d’autres et comme tous les jeudi c’est parti pour Le jeudi c’est court métrage !

Scarlett est un court d’animation qui a pour but, car oui celui-là a un but, de sensibiliser les gens sur le cancer chez l’enfant. Pour cela les réalisateurs ont prit l’exemple d’une fillette qui dansait avant sa maladie, mais qui depuis broie du noir et frôle la dépression car elle n’est plus comme les autres. Jusqu’au moment où l’espoir l’emporte sur la maladie. Un très beau court qui nous montre que les enfants ont une force en eux qui est incroyable. C’est vraiment beau de revoir cette petite fille danser malgré sa prothèse et voir qu’elle se préoccupe des autres qui ne vont pas bien. Un court très bien réalisé avec un character design assez doux et une métaphore graphique de la maladie très bien trouvée. Alors, vous pouvez le regarder avec vos enfants, mais je ne pense pas qu’il saisisse la dimension voulue. En tous cas cette saloperie de maladie touche tout le monde et c’est encore plus moche quand ça arrive chez son enfant.

Invention of love est un court d’animation bien barré steampunk et qui nous conte l’histoire d’un homme qui en a marre d’être seul et va chercher une femme ailleurs que dans son monde. Tout se passe bien jusqu’au moment où la femme, qui vient de la campagne, s’aperçoit que tout est mécaniser et qu’il n’y a pas de place pour la nature. Elle tombe malade et meurt. La fin est triste, mais au final cohérente avec le monde dans lequel l’homme vit. Alors pourquoi ce court ? Et bien outre la critique de la société moderne mécanisée au possible qui ne laisse pas de place à la nature, j’ai trouvé la musique tout simplement magnifique. Elle colle parfaitement aux scènes et transporte le spectateur dans cet univers quelque peu malsain. Et la fin m’a fait un peu pensé à Édouard aux mains d’argent de Tim Burton vous comprendrez en regardant.

Voilà mes bons nains c’est tout pour aujourd’hui. On se retrouve samedi pour un nouvel article et en attendant je compte sur vous partager cet article sur tous les réseaux sociaux et pour parler de la taverne autour de vous. Allez tchou le amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *