Le petit chaperon rouge (version 2011)

Salut à tous et à toutes. Aujourd’hui nous allons parler d’un film qui est sorti le 20 avril 2011 : Le petit chaperon Rouge. Alors cette version a été réalisé par Catherine Hardwicke qui entre autre a réalisé le premier volet de la saga Twilight, mais si vous savez les vampires pailletés qui brillent au soleil (certaines personnes comprendront d’où vient la vanne ^^). Au niveau du casting on retrouve Gary Oldman en ecclésiastique fanatique. Pour ceux qui ne le saurait pas c’est l’acteur qui a joué le rôle de Sirius Black dans Harry Potter. Quant à Billy Burke qui tient le rôle du père du chaperon rouge vous le retrouvez aussi dans plusieurs épisodes de Twilight. Mais plutôt que de parler des acteurs, veuillez apprécier cette bande annonce.

Bon allons-y pour le décorticage en règle de ce film :

Au niveau du scénario : un peu d’originalité apportée grâce au style totalement différent de cette adaptation. Nous ne sommes plus dans la « niaiserie » initiale du conte de Perrault, là nous sommes dans le glauque. Avec une intrigue autour d’un loup garou qui sème la terreur dans le village. L’enquête pour savoir qui est la bête sanguinaire est si bien menée qu’au final tout le monde est soupçonné. Là dessus je n’ai rien à redire.

Le jeu des acteurs : Malheureusement il existe des disparités entre les jeux. Aussi bien nous avons un Gary Oldman complètement dans le rôle qui fait même flipper par moments. Autant Amanda Seyfried reste dans un jeu linéaire tout le long du film. C’est plat ! Mais ça c’est peut être un choix de la réalisatrice (ça j’y reviendrai un peu après). Sinon l’ensemble reste correct.

La musique : Rien d’inoubliable. C’est en adéquation avec le film les effets sont là aux bons moments, mais rien de transcendant.

Passons à la réalisation : Je n’aurais qu’une chose à dire… Il aurait fallu sortir un peu de twilight. Je n’ai vu que le premier film de cette saga (perso ça m’a suffit), mais là on retrouve exactement les mêmes plans, les mêmes effets de couleur, la même relation entre l’héroïne et le garçon en noir. Alors certes c’est la même réalisatrice, mais il ne faut pas refaire un twilight avec un autre scénario. Le point positif c’est la nouveauté et le dépoussiérage du conte d’origine. Et comme je l’ai dit plus haut l’enquête est bien ficelée. Je pense que c’est grâce à cela que le spectateur ne lâche pas, sinon le film est vide.

En conclusion je dirais que le film se regarde une fois, mais est loin d’être inoubliable. Il faut le voir question de culture générale…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *