Les enfants loups, Ame et Yuki

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je vous propose de découvrir un film d’animation japonaise mais qui n’est pas issu des Studios Ghibli. Car oui « Les enfants Loups, Ame et Yuki » a été réalisé par Mamoru Hosada. Alors, comme d’habitude avant de vous donner mon avis sur ce film, je vous propose le synopsis et la bande-annonce. C’est parti !

Synopsis : Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante…

Bon alors, voyons un peu ce que ça donne. Et bien c’est assez plaisant comme film peut être un long à se mettre en place, mais à part ça on ne peut pas trop voir quelque chose de mauvais là-dedans.

J’ai retrouvé dans ce film l’univers japonais avec ses traditions et ses légendes. D’un côté je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec les studios Ghibli. Je m’explique mes bons nains. C’est surtout au moment où la famille arrive dans la campagne. Là, j’ai cru me retrouver dans le film « Mon voisin Totoro » avec le grand arbre et tout ça. Il est clair que ça ne m’aurait pas surpris de voir débarquer le Chat-bus.

On suit avec plaisir les aventures des deux petits enfants-loups durant leur enfance. On retrouve le schéma des parents au fur et à mesure du film. La petite Yuki essaie de toutes ses forces d’inhiber sa part de louve, alors que son frère Ame assume complètement ce qu’il est et veut devenir comme son père. Je trouve dommage que la mort du père survienne aussi rapidement dans le film, mais au final c’est ce qui permet à la famille de continuer. Et soyons honnête ça n’aurait eu aucun intérêt s’il n’était pas mort.

Alors, pour ceux qui penserait se retrouver dans un animé genre Chihiro ou Totoro faites attention on n’y est pas. Et ce malgré les similitudes entre l’univers naturel de Miyazaki et l’histoire d’Hosada. On voit bien que les deux réalisateurs exploitent leurs traditions pour créer des films. Mais ne montrez pas ce dessin  animé à de trop jeunes enfants, ils risquent de se lasser et de passer à autre chose rapidement. Ce serait dommage! Gardez le donc dans votre vidéothèque ce sera bon pour plus tard. Et quand à vous mes bons nains regardez le si ce n’est pas déjà fait. C’est un très bon film, plein de poésie et empreint de culture nipponne. Allez à la prochaine pour une nouvelle critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *