Mercredi c’est série : Once Upon a Time (Princessezombie)

Bonjour chers naines et nains, aujourd’hui c’est au tour de la série Once Upon A Time de passer sous mon microscope.

Once_Upon_aTime_promo_image

Once Upon A Time

Once Upon A Time, est une série fantastique/dramatique américaine, créée en 2011 par Edward Kitsis et Adam Horowitz, basée sur tous les contes de fées de notre enfance. Elle est diffusée sur la chaîne ABC aux Etats Unis et sur M6 en France. Elle compte actuellement quatre saisons et est renouvelée pour une cinquième.

Cette série raconte le destin de tous nos héros de conte de fée préférés après la fameuse phrase « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Suite à une malédiction lancée par la belle-mère de Blanche Neige, ils se retrouvent tous projetés dans le monde cruel de la réalité ou les « happy end » n’existent pas et sans le moindre souvenir de leur vie passée. L’arrivée d’une supposée « sauveuse » va tout basculer et contrecarrer les plans de la Méchante Reine.

La série se présente sous deux formes différentes à chaque épisode: des scènes dans le monde réel, au présent, et des flash-back dans le monde enchanté qui présentent le passé de chaque personnage de conte de fée.

Petit résumé pour ceux qui ne connaîtrait pas déjà la série (vraiment ?):

 Emma Swan, orpheline et solitaire, va fêter son 28ème anniversaire. Lorsque soudain, on frappe à sa porte. Elle y découvre un garçon de 10 ans, Henry, qui est le fils qu’elle a donné pour adoption à sa naissance. Il veut la rencontrer et surtout, la forcer à le raccompagner dans sa ville, Storybrooke. Lors du voyage, il lui révèle une histoire insensée: elle serait la fille perdue de Blanche Neige et du Prince Charmant et est la sauveuse qui pourra lever la malédiction qui accable Storybrooke. Selon Henry, tous les habitants sont des personnages de conte de fée qui sont prisonniers dans le monde réel et ont oublié leur vie passée. La cause de leur malheur: la mère adoptive du garçon, Regina Mills, maire de la ville, qui serait en réalité la Méchante Reine. Elle aurait lancé la malédiction pour se venger de Blanche Neige. Emma ne peut croire à de telles sornettes, mais le retour de son fils dans sa vie va la forcer à rester à Storybrooke et à rencontrer les supposés personnages de conte de fée ensorcelés, dont ses parents. Au fil du temps et des confrontations entre Regina et Emma, la ville semble se réveiller et la malédiction perdre de son emprise…

Personnages clés:

spoilers

wallpaper_once_upon_a_time_cast_all_characters_season_2_preview

(De gauche à droite)

 

Belle French / Lacey French: Belle est tirée du conte de fée, La Belle et la Bête. Amoureuse de Rumpelstiltskin,

spoiler 1

elle est enfermée dans un hôpital psychiatriques dans la saison 1

[collapse]
. Gérante de la librairie de la ville, elle aidera nos héros lors de leurs quêtes.

Rumpelstiltskin / Mr Gold /

spoiler 2

La Bête

[collapse]
/ Le Ténébreux /
spoiler 3

Le Crocodile

[collapse]
:
Gérant d’une boutique de préteur sur gage à Storybrooke, il est propriétaire de toute la ville. Sa vrai identité est Rumpelstiltskin, sorcier monstrueux et tout puissant qui adore conclure des marchés.
spoiler 4

Amoureux de Belle, on ne sait jamais s’il est gentil ou méchant. Il a un fils, Bealfire

[collapse]
.

David Nolan/ Prince Charmant: père d’Emma, il dans le coma au début de la saison 1. Dans le monde enchanté, il est marié à Blanche Neige et est le Prince Charmant. A Storybrooke, il est marié à une autre femme, mais tombe malgré tout amoureux de Mary Margaret.

Neal Cassidy / Bealfire (saison 2): fils de Rumpelstiltskin

spoiler 5

et père de Henry, il a fuit dans le monde réel lorsqu’il était enfant afin d’échapper à son ténébreux père. Devenu un vagabond et un voleur, il abandonne Emma alors qu’elle est enceinte de lui. Il veut à présent la récupérer.

[collapse]

Mary Margaret Blanchard / Blanche Neige: mère d’Emma. Elle est la maîtresse d’école d’Henry dans le monde réel et lui offre un livre de conte de fée qui va débuter sa quête de la « sauveuse ». Elle est en réalité Blanche Neige, ennemie jurée de la Méchante Reine. Elle tombe amoureuse de David.

Henry Mills: fils biologique d’Emma et adoptif de Regina, il est au début le seul à croire à la malédiction. Il amène Emma à Strorybrooke et déclenche la mise à mal de la malédiction.

spoiler 6

Son père se révèle être Neal et son grand père est Rumpelstiltskin.

[collapse]

Emma Swan: héroïne de la série, elle se croit orpheline depuis sa naissance. Elle est en réalité la fille de Blanche Neige et du Prince Charmant et l’unique à pouvoir briser la malédiction. Mère biologique d’Henry,

spoiler 7

elle a eut une aventure avec Neal dans sa jeunesse et tombe peu à peu amoureuse du Capitaine Crochet.

[collapse]

Regina Mills / La Méchante Reine: Maire de Storybrooke et mère adoptive d’Henry, elle est en réalité la belle-mère de Blanche Neige. C’est elle qui a lancé la malédiction. Ennemie d’Emma et de sa famille,

spoiler 8

son amour pour son fils va la pousser à changer et à se racheter

[collapse]
.

Killian Jones / Capitaine Crochet: (saison 2): pirate sombre et aveuglé par la vengeance, son ennemi juré est Rumpelstiltskin. Il arrive à Storybrooke en « méchant »

spoiler 9

mais évolue peu à peu grâce à ses sentiments grandissants pour Emma. Il devient l’un des héros de la série.

[collapse]

Mon avis:

Ma note: 3,5/5

3.5 sur 5

            Once Upon A Time a longtemps été l’une de mes séries préférée et reste toujours dans mon top 5. Mais je dois bien avouer que sa qualité varie beaucoup d’un épisode à l’autre.

La saison 1 est un véritable chef d’œuvre d’ingéniosité et d’émotions, mais il paraît évident que les créateurs de la série, ne s’attendant pas à un tel succès, se dirigent à présent à l’aveugle.

            Son plus grand atout est sa réécriture intéressante et parfois même surprenante des contes de fées (Blanche Neige, La Belle et la Bête, Pinocchio, Le Petit Chaperon Rouge, Peter Pan, Robin des Bois, le Magicien d’Oz ou encore le très récent La Reine des Neiges.)

La série est bourrée de qualités: des révélations, de l’action, de l’émotion, du drame et une bonne dose d’espoir et de poudre de fée qui vous fera retomber en enfance. Je ne vous cache pas que j’ai souvent les yeux qui brillent en regardant cette série. De plus, les intrigues sont intéressantes et on tombe facilement sous le charme.

            Les personnages principaux sont géniaux et on apprend rapidement à les connaître et à les aimer. Le soucis est qu’au fil des saisons, il y a tellement d’ajout de personnages qu’on s’y perd. Certaines de leurs histoires sont un joli fouillis et on a à peine le temps de s’y attacher qu’ils disparaissent. Cela vient du fait qu’une série de ce genre n’a ni le budget ni le temps de développer complètement une myriade de personnages différents, mais il est dommage de voir que certaines icônes cultes de notre enfance sont à peine effleurés dans la série.

            Parlons aussi de ce qui fâche. Les effets spéciaux, notamment l’utilisation outrancière de fond vert, donne une certaine esthétique aux images. Parfois ça passe et parfois, ça casse, rendant le tout cheap et presque ridicule. La majorité des acteurs sont bons, mais certains autres surjouent, cabotinent ou on du mal avec les émotions. Il y a également un soucis de rythme entre les épisodes. Certains sont géniaux et d’autres n’ont qu’une utilité de remplissage, ce qui est dommage car l’univers crée par la série est vaste et complexe. Elle possède tous les éléments pour être exceptionnelle mais se contente souvent du minimum syndical.

            Bref, Once Upon A Time est une bonne série dans l’ensemble, parfois inégale, mais souvent juste. Elle est touchante et sera très appréciée des amoureux de Disney et des contes de fées. On regrette par contre que son potentiel ne soit pas totalement exploité et qu’elle manque de soin dans sa globalité.

Les + :

  • Une première et une troisième saison excellentes,
  • Emma, Regina, Gold et Crochet sont géniaux,
  • Réécriture intéressante des personnages de conte de fée,
  • Des méchants qu’on adore détester,
  • Cette série fait rêver et nous redonne une âme d’enfant,
  • Des très bons seconds rôles.

Les – :

  • Des intrigues qui vont dans tout les sens et sont résolues trop vite,
  • Trop de personnages sont sous-exploités,
  • Les effets spéciaux font parfois un peu cheap,
  • La série peut paraître niaise et être considérée comme une série de fille (bien que je ne sois pas tout à fait d’accord…),
  • Série pas assez exploitée en profondeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *