No Limit (Jérémy Bouquin)

Salut à vous mes très chers nains et très chers naines. Aujourd’hui nous allons parler littérature avec une nouvelle d’un auteur que nous avons déjà chroniqué dans notre bonne taverne pour son roman « qui part à la chasse » paru aux éditions luciférines. Alors cette fois ce n’est qu’une nouvelle, mais tout de même ça vaut le détour. Allez je vous mets

9791023403008_w250

 

No limit est une nouvelle noire parue chez Ska Editions. Comme je l’ai dis c’est assez court, mais intense.

Le pitch est simple dans un monde où l’humain peut être considéré comme un vulgaire exutoire, un homme organise des combats à mort de femmes nues. Un spectacle des plus appréciable pour des voyeurs toujours plus en demande de sensations fortes. On suit un entraineur qui protège une concurrente et pas n’importe laquelle « la favorite ». Tout se passe plus ou moins bien jusqu’à ce que son boss en décide autrement.

Perso je trouve que c’est une belle critique de la société actuelle toujours plus en demande de grand spectacle. Un monde consumériste qui se lasse très vite des choses qu’il voit trop souvent. On s’attache rapidement à cet entraineur et à sa protégée et on apprend en quelques pages à détester le commanditaire. Les combats sont plutôt bien amenés et on reste dans la limite du raisonnable. Le seul défaut de cette nouvelle c’est qu’elle trop courte. J’ai eu envie d’en savoir plus sur le personnage central, mais dans un sens c’est pas mal puisqu’on nous laisse la possibilité de nous faire notre propre suite.

Tout comme dans le roman « qui part à la chasse » le style est direct et très fluide permettant une lecture des plus agréable et sans prise de tête. Je vous conseille vivement d’acheter cette nouvelle qui ne vaut que  1,50€ sur la Fnac par exemple, par contre c’est du format numérique, mais je suis sûr que vous avez des tablettes ou des smartphones capable de lire les Epub. En tous cas je compte sur vous pour parler de cet auteur qui, je trouve, a une vision du monde assez noire, mais peut être pas si loin de la réalité que ça.
Nous on se retrouve mardi pour de nouvelles aventures et comme d’habitude je compte sur vous pour partager l’article sur les réseaux sociaux et pour parler de la taverne autour de vous. A la prochaine mes bons nains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *