Nouvel ouvrage chez notre partenaire les éditions Luciférines

Salut à vous mes bons nains, aujourd’hui je vous propose un article sur un livre que j’ai reçu dès sa sortie grâce à notre partenariat avec les Éditions Luciférines. Un nouvel ouvrage qui encore une fois fait appel à notre imaginaire et dont les auteurs ont voulu mettre nos nerfs à dur épreuve. Mais j’ai relevé le défi pour vous mes amis et je n’ai qu’une chose à dire : encore une fois je ne suis pas déçu. Croyez moi je vais être de plus en plus accro aux sorties de cette maison d’édition.
Cessons un peu ces éloges et passons un peu au contenu de cette anthologie. Vous retrouverez 17 nouvelles toutes très bien écrite et qui, je peux vous l’assurer, vous font dresser les poils sur les bras. Mais comme je ne veux pas faire trop long sur cet article je vais faire un point général sur le livre et détailler celles que j’ai relu une deuxième fois juste par plaisir.

75105_aj_m_4082

Nous avons tous entendu parler une fois ou deux de maisons hantées et, si vous êtes un aficionados, vous avez peut être même regardé Rose Red de Stephen King (si ce n’est pas le cas je vous le conseille fortement). Dans cet ouvrage les maisons sont toutes douées d’un caractère propre. Parfois démoniaque au possible comme dans la nouvelle « 145 rue Lafayette, parfois plus sympathique comme pour « Jeux d’enfants », mais au final le sort des personnages principaux ne sont guère plaisant quoiqu’il advienne. à chaque fois on est plongé dans un univers propre à chaque auteur et c’est assez plaisant. Même si je dois vous l’avouez certaines nouvelles m’ont paru un peu moins bonne que d’autres. Et choses que j’ai fortement apprécié, il n’y a pas une histoire qui ressemble à l’autre. A chaque fois on part sur autre chose et pour être honnête certaines m’ont fait me sentir véritablement mal à l’aise. Et rien que pour ça je tiens à tirer mon chapeau à tous les auteurs de cette anthologie et désolé pour ceux qui ne feront pas parti de mon top. Vous avez tout de même fait un super travail. Et un petit mot aussi pour dire que les illustrations sont bien dans l’esprit de chaque nouvelles qu’elle illustrent.

Alors en aparté ce que je dis dans cet article est un avis subjectif et les nouvelles dans lesquelles je vais entrer un peu plus en détails (logique d’entrer pour les maisons hantées… Ok blague pourrie c’était la dernière de l’article promis), sont celles que j’ai préféré, n’hésitez pas à donner votre avis pour ceux qui ont lu le livre.

« Jeux d’enfants » (Floriane Soulas):

La première nouvelle de ce recueil et une des meilleures à mon goût. Au départ on se prend d’affection pour les personnages qui font une partie de cache-cache. J’ai trouvé plutôt sympa le caractère de la maison Abigaïl (on la prend aussi pour un enfant au départ). Personnellement j’ai tout de suite penser tient c’est un garçonnet qui joue avec un ami imaginaire et il va lui arriver un truc pas cool. Mais ce n’est qu’après qu’on comprends que la maison elle-même essayait de le protéger contre ce que j’ai pris pour le fruit de son imagination. Je ne vous spoilerai pas la fin, mais j’adore le dénouement. Je trouve qu’on pourrait rapprocher le fantôme d’André  de Casper mais en bien plus mauvais et carrément moins mignon. Ouais en fait regarder plus du côté de Stephen King ça collera mieux.

« Annabelle » (Jean-Charles Flamion) :

Une nouvelle assez courte mais carrément efficace et dont la chute m’a bien fait sourire. Là, nous accompagnons une étudiante à laquelle des choses, comment dire, étranges et plaisantes à la fois arrivent lorsqu’elle prend une douche dans son appartement. Elle se demande si elle a à faire à un esprit lubrique et cherche à savoir l’histoire de la personne qui habitait dans son logement. C’est en discutant avec son ami qu’elle découvre que ce pourrait être l’esprit d’Annabelle qui la hante sous la douche. Après quelques réflexions plus ou moins glauque, elle décide d’appeler Mme Thomas pour avoir des précisions. La chute de la nouvelle est excellente et relativement inattendue. Je vous laisse découvrir.

« Classifié » (Emmanuel Delporte) :

Une très bonne nouvelle policière qui me fait carrément penser à l’univers des maîtres de l’horreur. Une maison hantée qui rend hystérique un policier chargé de l’enquête et qui découvre l’entière histoire de ce lieu. Je ne peux pas vous en dire plus sans vous dévoiler toute l’enquête. Mais je trouve que le déroulement de l’enquête et le développement du personnage du lieutenant sont particulièrement bien menés avec du sang juste ce qu’il faut. Une enquête à découvrir de toute urgence.

« Dehors il neige » (Bruno Pochesci) :

Un auteur qui n’est pas inconnu au bataillon  puisque nous avons déjà parlé de lui et de sa nouvelle « Jamais Plus » parue dans le recueil « Nouvelle Peaux ». Et cette fois encore je retrouve l’ambiance glauque à souhait dans cette histoire. Un évènement (que je vous laisserai découvrir) fait qu’un employé d’un crématorium se retrouve obligé de survivre en suçant les os des cadavres et qui est hanté par un fantôme (logique vous me direz vu l’endroit). Une phrase revient sans arrêt tout le long de la nouvelle « Dehors il neige… c’est l’hiver » vous verrez ça prend tout son sens. Et croyez moi vous aurez aussi froid en lisant tellement l’ambiance est bien posée.

Voilà en espérant vous avoir donné envie de lire cette anthologie que vous pourrez commander sur le site des Éditions Luciférines mes bons nains. En tout cas merci à eux pour leur confiance et j’ai vraiment hâte de lire leur prochaine publication. Depuis que j’ai commencé à lire leurs livres je n’ai jamais eu de mauvaises surprises et j’ai pu rencontrer des gens super sympas (voir l’interview de Julien Roturier pour Sténopé). Allez à la prochaine mes bons nains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *