Prométheus : la génèse d’Alien

Salut à tous les nains et toutes les naines ! Pour le retour des vacances des nains nous allons parler d’un film (comme c’est étonnant me direz-vous). Et cette fois c’est Prometheus réalisé par Ridley Scott et sorti au cinéma en 2012 qui passe entre nos mains. Alors, installez-vous et préparez-vous à tomber dans deux nouveaux films.

Alors, pour commencer et comme d’habitude voici le synopsis : une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend. Oui j’avoue c’est un peu court comme résumé, mais je vous jure que ça suffit amplement.

Alors ? Qu’en dites-vous ? Un bon film de science fiction comme on les aime et qui se trouve dans un univers que l’on connait depuis longtemps. Mais voyons un peu les entrailles de ce film (et oui il y en a aussi un peu dans ce premier opus).

Le scénario : je dirais qu’il est assez facile à repérer, mais on se laisse facilement prendre dans l’histoire et j’avoue que, pour une fois, je n’ai pas trop de choses à dire à part que c’est bon. Prometheus installe parfaitement l’histoire des supposées origines de notre espèce. Elisabeth Shaw découvre des glyphes prouvant qu’une puissance supérieure est venue sur terre il y a des millénaires. Maintenant une équipe scientifique se rend aux confins de l’univers pour rencontrer ces créateurs. Bref, on suit ensuite les chercheurs dans un dôme artificiel où bizarrement ils retrouvent un corps de ce qu’ils appellent un « ingénieur ». Mais pas que, car oh bizarre coïncidence on peut apercevoir des œufs d’Alien et une larve faisant vraiment penser à un pré-alien. Alors, c’est vrai que pour ceux n’ayant pas vu la quadrilogie Alien, c’est pas évident jusqu’à la dernière minute du film. Pour les autres il suffit d’ouvrir les yeux. Alors, Ridley Scott précise qu’il n’y a rien à voir entre ce film et Alien, puisque l’action se déroule avant la trilogie, mais bon il est normal que l’on retrouve des similitudes puisque l’action se déroule dans le même univers. En tout cas, un scénario bien ficelé.

Le jeu d’acteur : L’actrice suédoise Noomi Rapace est très crédible dans le rôle de l’archéologue qui découvre ce message des étoiles. Tout le long du film on la voit évoluer et bien entendu on peut faire à un moment un parallèle avec Ellen Ripley (interprétée par Sigourney Weaver) au vu du courage lors de l’extraction de la larve dans Prometheus. Regardez le film et vous comprendrez. Charlize theron est excellente aussi dans son rôle de capitaine de vaisseau complètement dénuée de sentiments. Pour vous dire l’android joué par Michael Fassbender fait passé plus d’émotion qu’elle. En ce qui concerne le reste de la distribution on sent bien qu’ils sont là pour se faire mettre en charpie pour les besoins du film.

La musique : nous met dans l’ambiance du film sans aucun problème. Par contre, elle ne reste pas en tête et n’a rien de transcendante.

En résumé un bon film qui mérite qu’on se pose pendant deux heures pour le regarder. Et chose réussit par Ridley Scott, on en redemande et c’est pour cela que le prochain opus « en route pour le paradis » est prévu pour 2014. On retrouvera Elisabeth Shaw et l’androïd David en route pour le paradis et la rencontre avec ces ingénieurs. Alors, pour le moment regardez Prometheus, ressortez les films Aliens de leur boite et faites vous une petite séance dans l’univers de Ridley Scott.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *