Sélection Musicale de Janvier 2014

Salut à tous les nains et toutes les naines, c’est avec un grand plaisir que nous recommençons une année en musique grâce à notre partenaire Ciel Rouge qui, tous les mois, abreuve nos oreilles de sorties qui sortent des sentiers battus. Alors, mes bons nains branchez vos casques, montez le volume, c’est parti pour 10 morceaux pour bien commencer 2014.

Corde oblique : Per le strade ripetute

Label : The stones of Naples

Genre : neofolk

http://www.cordeoblique.com

Corde oblique est principalement le projet de Riccardo Prencipe, déjà actif dans le groupe Lupercalia. Depuis 2005 à raison d’un disque tous les deux ans l’artiste développe une musique neofok teintée d’influences diverses ou le chant féminin et la guitare sèche ont la part belle. Chaque album propose d’ailleurs une ou deux reprises de compositions issues d’univers musicaux radicalement différent de la neofolk.

Titre : Averno

Pelican : Forever becoming

Label : Southern lord

Genre : Post metal

http://pelican.bandcamp.com

Cinquième album pour les piliers de la scène post metal instrumental. Forever becoming est un disque puissant ; peut-être un des plus lourds et sombres que le groupe ait composé. Pas de changement radical pour autant malgré le départ d’un des membres, les titres restent inspirés, complexes, longs et variés.

Titre : The tundra

Spiritual front : Black hearts in black suits

Label : Rustblade

Genre : Néo-classique / neofolk

http://www.spiritualfront.com

Grand nom de la scène neofolk italienne, Spiritual front aborde des ambiances légèrement différentes d’un album à l’autre. Délaissant les influences de cabaret du précédent album, les musiciens se concentrent ici sur une formule plus intimiste et mélancolique basée principalement sur le piano, la voix et quelques instruments à cordes.

Titre : Eternally yours

Cage : Kill the architect

Label : Eastern conference

Genre : Hip-hop

http://www.chrispalko.com

Cage, alias Chris Palko est un artiste américain dont la vie assez sombre a influencé directement la musique. Avec Kill the architect il nous propose un nouvel album de hip-hop intelligent, lourd de sens et bien composé. Bien qu’il n’atteigne pas le niveau des deux premiers albums, ce disque mérite clairement l’écoute.

Titre : The hunt

Ostara : Paradise down south

Label : Soleilmoon

Genre : neofolk

http://www.ostara.net

Paradise down south et le sixième album des anglais d’Ostara, groupe mené par Richard Leviathan qui peut se vanter d’avoir travaillé avec quelques grands noms de la scène neofolk dont Douglas Pearce de Death in june. Ce nouvel album propose 13 titres de neofolk dynamique parfois teintés de pop dans ses refrains accrocheurs.

Titre : Paradise down south

Doctor Who : The 50th anniversary collection.

Label : Silva screen

Genre : Soundtrack

http://www.bbc.co.uk/programmes/b006q2x0

Doctor Who est une série phare en Angleterre qui commence enfin à trouver de nombreux fans en France. A l’occasion des 50 ans de la série, Silva screen édite un beau coffret de 4 CD (plus de 5 heures de musique !) regroupant des compositions et effets sonores datant de toutes les époques de la série. L’occasion d’entendre les expérimentations sonores qui illustraient les épisodes de Doctor Who sans les années 60.

Titre : It’s the end

John Zorn : In Lambeth (visions from the walled garden of William Blake)

Label : Tzadik

Genre : Jazz

https://myspace.com/johnzorn

Pour cet album, l’inépuisable John Zorn est entouré de différents musiciens reconnus pour l’accompagner avec guitare, harpe, cloches et vibraphone. Ce disque est un hommage au poète et peintre William Blake qui avait déjà inspiré Zorn dans le passé. Le compositeur nous présente là 9 titres de jazz posé aux ambiances diverses.

Titre : America, a prophecy

http://www.youtube.com/watch?v=5_EKaOst514

Celeste : Animale(s)

Label : Denovali

Genre : Hardcore / Sludge / Black metal

http://celestes.bandcamp.com

Toujours classieux et perfectionniste tant dans leur approche visuelle que musicale, les membres de Celeste nous offrent un nouvel album. Comme à l’accoutumée, la belle photo noir et blanc de la pochette cache une musique extrêmement dense, lourde et violente. Les compositions savent toutefois laisser quelques moments de calme où les tempos ralentissent pour laisser l’auditeur reprendre son souffle avant un nouvel assaut.

Titre : D’errances en inimitiés

Dead rising 3 OST

Label : Sumthing else

Genre : Soundtrack / electro / symphonique

http://www.dead-rising.com

Dead rising est une série de jeux video a succès dont le 3ème épisode est sorti récemment. Comme pour l’épisode précédent une bonne partie de la bande originale est composée par Oleksa Lozowchuk accompagné cette fois par quelques autres artistes pour un résultat toujours aussi éclectique. Principalement électronique et dynamique, la musique sait se faire plus sombre et posée parfois, voire symphonique ou au contraire totalement kitch et parodique.

Titre : Wrath battle

Peter Broderick : Float 2013

Label : Erased tapes

Genre : Ambient / néo-classique

http://www.peterbroderick.net

Float était le premier album, en 2008, de l’américain Peter Broderick qui est depuis reconnu dans le milieu de l’ambient pour ses nombreux albums et collaborations. La fin d’année 2013 voit la sortie de cet album remasterisé, ce qui est l’occasion de redécouvrir quelques perles de beauté minimaliste.

Titre : Floating / sinking

http://www.youtube.com/watch?v=vXdrtM0rYyI

Voilà c’est tout pour cette fois. Le top 3 du nain est en premier John Zorn, ensuite l’OST de Dead Rising et enfin Peter Broderick des morceaux assez calmes sauf pour Dead Rising mais c’est peut-être l’état actuel de mes oreilles qui sait. Bref n’hésitez pas à nous dire vos morceaux préférés et à commenter l’article. A bientôt mes bons nains.

1 commentaire

  1. J’ai trouvé Averno de Code oblique assez jolie. Une belle mélodie. Beaucoup d’instruments et une voix puissante.

    Eternally yours de Spiritual front est magnifique. La voix est pleine d’émotion et la mélodie très belle

    La musique de Ostara est très sympa. Un bon petit rythme bien joyeux et une voix un peu rock.

    America de John Zorn est riche en instruments, beaucoup de son divers, vraiment joli.

    Enfin j’ai beaucoup aimé le merveilleux titre de Peter Brodrick, la mélodie est belle, calme, elle porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *