Sélection Musicale d’Octobre by Ciel Rouge

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je vous propose la sélection musicale mensuelle de notre partenaire Ciel Rouge. Alors comme d’habitude, mettez-vous à l’aise et laissez-vous porter par la musique qui vous est proposée. Un petit conseil quand même, montez le son c’est toujours mieux un peu fort. C’est parti !

Karma to burn : Arch Stanton

Label : Deepdive

Genre : Stoner

http://www.k2burn.net

Voici le sixième album des légendes du stoner instrumental. Quelques changements de line-up pour ce nouvel album mais sans incidence radicale sur le son du groupe. On reste dans un son stoner rock/metal, sans chant et diablement efficace. Montez le son !

Titre : Fifty-five

Opeth : Pale communion

Label : Roadrunner

Genre : Rock/Metal progressif

http://www.opeth.com/home

Opeth est un groupe qui a commencé sa carrière en 1995 avec l’album Orchid et qui a immédiatement fait parler de lui par son mélange audacieux de rock progressif et de death metal. Les années ont passé et Mikael Akerfeldt, tête pensante du groupe, a de plus en plus assumé son amour pour le rock progressif des années 70 au point de sortir Heritage en 2011, album presque entièrement dépourvu de ses influences metal. Le nouvel album Pale communion suit la même voie, avec brio.

Titre : Eternal rains will come

The moon and the nightspirit : Holdrejtek

Label : Auerbach Tonträger

Genre : Pagan folk

http://themoonandthenightspirit.com

The moon and the nightspirit est un groupe hongrois qui depuis 2005 s’illustre avec succès dans la scène pagan folk. Puisant son inspiration dans le folklore et le paganisme d’Europe de l’est, le groupe sort aujourd’hui son cinquième album, belle réussite aux compositions mystiques chargées de violons, percussions et d’instruments traditionnels.

Titre : Egnyito

Vampillia : Some nightmares take you aurora rainbow darkness

Label : Candlelight

Genre : Metal expérimental / néo-classique

http://vampillia.com

Vampillia est un groupe atypique, ils sont japonais et parmi la dizaine de membres que compte le groupe se cachent des musiciens de Boredoms, World’s end girlfriend, Acid mothers temple, Zeni geva… voilà qui donne une idée de leur potentiel ! Depuis 2011 le groupe se fait bien remarquer et à déjà collaboré plusieurs fois avec Nadja. Concrètement leur musique se situe au croisement du metal, de la musique bruitiste et de la musique classique. L’ensemble est assez indescriptible mais ravira les curieux et les amateurs de choses jamais entendues !

Titre : The volcano song

In slaughter natives : Cannula coma legio

Label : Cyclic law

Genre : Indus martiale / dark-ambient

http://www.inslaughternatives.com

Après dix ans de silence quasi complet, Jouni Havukainen, tête pensante d’In slaughter natives revient pour hanter vos jours et vos nuits ! Ce nouveau disque contient trois titres inédits et plusieurs versions retravaillées de morceaux plus anciens (les débuts du projet remontants tout de même à 1989) Entre orchestrations symphoniques, sons industriels rampants, ambiances sombres et cauchemardesques et percussions martiales, les titres de ce nouveau disque ne laisseront personne indifférent !

Titre : Gaudium Et Alia Vitia

Deine Lakaien : Crystal palace

Label : Chrom records

Genre : Darkwave

http://deine-lakaien.com

Continuant l’aventure darkwave commencée à la fin des années 80, Alexander Veljanov et Ernst Horn sortent cette année un nouvel album, quatre ans après le précédent – et excellent – Indicator. Cet album sonne comme un retour aux sources pour le groupe, avec des sons peut-être plus électroniques que ce que le groupe avait pu faire dernièrement. De la vraie belle musique électronique gothique comme à la grande époque !

Titre : Crystal palace

Interpol : El pintor

Label : Matador

Genre : Post-punk / Indie rock

http://interpolnyc.com

Voici le cinquième album d’Interpol. Après l’album éponyme de 2010, boudé par la critique, et le départ de leur bassiste, les membres restant du groupe se sont recentrés sur ce qui fait l’âme d’Interpol. Il en résulte un album concis, travaillé et immédiat, toujours plein de cette noirceur propre aux groupes de post-punk des années 70/80 et qui rappelle les premiers disques du groupe il y a dix ans.

Titre : All the rage back home

Aphex twin : Syro

Label : Warp

Genre : Electronica

http://warp.net/records/aphex-twin

Richard D. James, alias Aphex twin a si bien marqué les esprits dans les années 90, autant pour sa musique que pour ses visuels, qu’il n’a jamais perdu en popularité malgré le fait qu’aucun album ne soit sorti depuis 13 ans ! Syro vient amener un peu de son nouveau dans les oreilles des fans. La douzaine de titres de l’album ne devrait pas dépayser l’auditeur habitué aux sonorités du monsieur. On a ici le son typique d’Aphex twin, accessible au premier abord mais incroyablement complexe quand on y regarde de plus près tant les rythmes changent et les sonorités se superposent. Un très bon disque d’Aphex twin et un excellemment moyen pour une nouvelle génération de rentrer dans l’univers du musicien.

Titre : Minipops 67 (source field mix)

This will destroy you : Another language

Label : Suicide squeeze

Genre : Post rock

https://www.facebook.com/thiswilldestroyyou

This will destroy you est un groupe de post-rock créé au milieu des années 2000. Avec des influences effleurant le shoegaze, l’ambient ou le post-metal, le groupe a déjà sorti quelques singles et EP, un live et deux albums. Voici le troisième. Bien que ce Another language ne révolutionne ni la musique du groupe ni le post-rock, on a affaire à une dizaine de titres très efficace avec leurs calmes introductions évoluant brusquement vers une explosion de sonorités plus énervées. Le groupe ne perd pour autant pas de temps dans des compositions-fleuves (la majorité des titres font moins de 6 minutes), et de fait l’auditeur ne sombre jamais dans l’ennui.

Titre : War prayer

Shellac : Dude incredible

Label : Touch & go

Genre : Noise rock

Shellac est le groupe principal de Steve Albini, producteur émérite au CV interminable. Voilà 20 ans (et 5 albums) qu’à travers Shellac, Albini nous fait part de son énervement et de son sens de la provocation. Le nouvel album synthétise assez bien ce qui a pu se faire au long de la carrière du groupe avec des titres au son dense, compact et nerveux.

Titre : Riding bikes

Voilà mes bons nains, c’est tout pour aujourd’hui. Pour le top 3 du nain ce sera Kama to burn, the moon and the nightspirit et pour finir Interpol. Voilà en espérant que ça vous aura plu et comme d’habitude n’hésitez pas à commenter et à partager les amis. Au mois prochain pour de nouvelles aventures mélomanes.

1 commentaire

  1. J’ai beaucoup apprécié le titre d’Opeth. La musique est très jolie et la chœur un peu en « lamentation » est sublime.

    The moon and the Nightspirit est sympa aussi. Les sons et les chants folkoriques sont assez beaux. Il y a du rythme mais cela reste doux.

    Le titre de Deine Lakaien est vraiment beau. J’aime le mélange de notes classiques et de notes plus éléctro. Ainsi que la voix grave du chanteur.

    Je connaissais déjà un peu le groupe Interpol et comme j’aime ce type de rock, j’ai adoré le titre All the rage back home.

    Le morceau de This will destroy you est intéressant. Parfois vif, parfois planant mais il reste une continuité.

    Le rythme de Shellac est un peu brusque mais intéressant et les instruments sont sympa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *