Tempête de boulettes géantes

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui on va parler non pas d’un mais de deux films d’animation qui sont plutôt fun. Bon, c’est vrai que comme ça vous n’allez pas deviner de quoi je veux parler. Donc place à Tempête de boulettes géantes 1 et 2 (l’île des miam-nimaux). Et comme d’habitude on commence par les synopsis et les bandes annonces. Les deux critiques se feront simultanément. C’est parti !

Synopsis premier film : Flint Lockwood est inventeur. Jusqu’ici, toutes ses inventions bizarres, depuis les chaussures que l’on se pulvérise sur les pieds jusqu’au traducteur de pensées pour singe, ont été des échecs spectaculaires qui ont causé d’innombrables problèmes à sa petite ville, Swallow en Château. Cette fois, Flint est bien décidé à inventer quelque chose qui rendra les gens heureux. Pourtant, lorsque sa nouvelle création, la machine à transformer l’eau en nourriture, détruit la grand-place avant de disparaître dans les nuages, il pense que sa carrière d’inventeur est définitivement fichue. Jusqu’à ce que l’incroyable se produise : il se met à pleuvoir des cheeseburgers ! Sa machine marche !

Synopsis second film : L’île des miam-nimaux : Tempête de boulettes géantes 2 nous entraîne dans les nouvelles aventures de Flint Lockwood. Inventeur d’une machine capable de transformer l’eau en nourriture, Flint avait été obligé de la détruire parce que son invention avait déchaîné des pluies torrentielles de cheeseburgers et des tempêtes de spaghettis, menaçant toute la planète… Pourtant, la machine n’a pas disparu, et elle crée maintenant des croisements entre animaux et aliments, les « miam-nimaux » ! Flint et ses amis s’embarquent dans une périlleuse mission pour affronter des tacodiles affamés, des Cheddaraignées, des Serpent à galettes, des Hippopatates…

Bon alors que dire de ces deux films… d’une manière générale c’est quand même bien fun. L’humour au premier abord est un peu grossier dans le sens lourd, mais au final ça colle bien au film et aux personnages du coup ça passe. Le premier opus est un peu moins drôle que le second et je vais vous expliquer pourquoi selon moi.

Scénario : pour le premier film on retrouve un jeune inventeur qui essaie de faire ses preuves avec des inventions plus ou moins ratée jusqu’au jour où une de ses machines marche vraiment et fait pleuvoir de la nourriture. Le méchant maire de l’île, cupide au possible, voit le moyen de se faire de l’argent. Bref un schéma classique gentils/méchants qui marche pour le public visé. Je l’ai trouvé drôle mais sans plus. Je vais mettre ça sur le compte qu’il fallait installer le monde et présenter les personnages.
Pour ce qui est du second film là on fait un sacré bon dans l’originalité. On retrouve les mêmes personnages juste après les évènements du premier opus. Ils sont secourus par un type un peu bizarre et bien déjanté (comme les autres personnages vous me direz) et envoyés sur le continent le temps que l’île redevienne vivable. Sauf que manque de bol ça ne se passe pas comme prévu. La machine de Flint marche toujours et créer des hybrides entre aliments et animaux. Et c’est là que je tire mon casque de nain au scénariste car c’est excellent et ça donne un nouveau souffle au film. Les miam-nimaux sont supers attachants surtout Barry la fraise. Une très bonne suite en tout cas.

Réalisation : L’animation est très bonne, les personnages très bien travaillés et le monde coloré à souhait. Et que dire de l’imagination des miam-nimaux, je ne sais pas ce que les characters designer ont pris mais c’est du très bon (et je vous jure que ce n’est pas ironique).

Musique : la bande originale est très bonne et le thème principal reste en tête. Je n’ai rien à redire là-dessus.

En conclusion je peux vous dire que ce sont de très bons films à voir avec vos enfants ou tout seul (c’est au choix). Comme je vous l’ai dit mon préféré reste le second volet pour son originalité. Mais en tout cas ce sont deux bons dessins animés que vous pourrez proposer à vos petits nains lors des journées de pluie pendant ces vacances (bien qu’au final c’est plutôt la chaleur qui les empêche de s’amuser dehors). Voilà c’est tout pour aujourd’hui, je vous dis à la prochaine pour de nouvelle aventures. Et n’oubliez pas, partagez l’article et faites connaître la taverne autour de vous. Nous sommes presque à 500 personnes qui aiment la taverne. Enjoy !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *