Top 20 des films historique selon Poulpy (suite)

Allez c’est parti pour la suite des 10 prochains films…

1. Black Death

Ça c’est le film marrant où (hihi) il y a la peste (c’est rigolo). Non, ça ne va pas forcément réveiller vos instincts pervers, il faut déjà l’être un peu pour le voir, ce n’est pas lui qu’il faut blâmer. Nan attendez, c’est pas le truc avec le démon à la fin et Christopher Lee qui fait son apparition, ça c’est le truc pseudohistorique avec une secte de fanatique et tout… Pour touteuh la fâmillllle !

 

16_black_death

 Alors que la première épidémie de peste bubonique ravage l’Angleterre, un jeune moine nommé Osmund reçoit la mission d’accompagner un groupe de chevaliers, menés par le rustre Ulric, pour enquêter sur d’étranges phénomènes se produisant dans un petit village reculé. Il semblerait en effet que, en ce lieu, les morts reviennent à la vie. Comprenant que cela est le fait d’un nécromancien ayant un lien particulier avec le village, ils se lancent à sa recherche et finissent bientôt par le trouver en la personne de la mystérieuse beauté Langiva. Mais quand Osmund, déchiré entre son amour pour Dieu et celui pour une jeune femme, accepte de passer un pacte avec la nécromancienne, l’horreur de son véritable voyage ne fait que commencer… -Cf : Allociné

Réalisation : Christopher Smith

Scénario : Dario Poloni

Pays d’origine : Allemagne, Royaume-Uni

Distribution: Sean Bean, Eddie Redmayne, Carice van Houten…

  1. Ironclad

Je vous l’accorde, ce film fait partit de ceux que l’on aime bien sur le moment et qu’on oublie une semaine après. Bon alors, d’après mes souvenirs, c’est des gens qui cassent la gueule à d’autres gens et c’est un peu triste. Mais bon, c’est historique, c’est un huis clos et ce n’est pas le film à gros budget qui surenchère un peu trop. Par contre, pourquoi en France on essaie toujours de mettre Templier dans le titre, alors que ça n’a rien à voir avec les croisades ???

 

17_ironclad

 En 1215, le roi d’Angleterre, Jean, a été contraint de signer la Magna Carta, un document qui assure la liberté du peuple et constitue désormais la base du droit commun en Angleterre. Furieux d’y avoir été forcé, il lève une armée de mercenaires et commence à piller le pays pour reprendre le pouvoir. Il est sur le point d’atteindre Londres et de remporter la victoire, mais un dernier obstacle se dresse encore sur sa route : le château de Rochester. À l’intérieur, rassemblée par le baron Albany, une petite bande de guerriers rebelles s’est jurée de retenir le roi Jean jusqu’à l’arrivée des renforts. Elle compte un chevalier Templier ; Isabel, la dame du château, mais aussi des mercenaires endurcis comme Beckett et des jeunes soldats tels Guy, qui va goûter à la bataille pour la première fois – et peut-être bien la dernière. Chacun a ses espoirs, ses démons et ses secrets. De part et d’autre de la muraille, les deux camps sont prêts à tout pour l’emporter et l’heure de l’affrontement approche… -Cf : Allociné

Réalisation : Jonathan English

Scénario : Jonathan English, Erick Kastel et Stephen McDool

Pays d’origine : Royaume-Uni, USA, Allemagne

Distribution : James Purefoy, Brian Cox, Derek Jacobi, Kate Maria, Paul Giamatti…

  1. Master and Commander

Quand j’ai vu le film d’animation, Pirates, j’ai repensé à celui-ci qui est moins drôle. On revoit quelques comiques dans un truc qui ne l’est pas, et puis il n’est pas très enjolivé, donc réaliste. Nan, mais franchement, il mérite une meilleure place.

 

18_master_and_commander

 En 1805, le capitaine Jack Aubrey est une des figures les plus brillantes de la Marine Royale britannique. Son courage, sa ténacité, son sens tactique lui ont valu le respect et l’admiration des officiers et matelots du vaisseau de guerre Surprise.

Fidèle compagnon de ces aventures, le Docteur Stephen Maturin est son exact opposé. Chirurgien, chercheur et naturaliste passionné, son amour de la musique est son seul point commun avec Aubrey. Ces deux hommes, si contrastés, n’en ont pas moins forgé de solides liens d’amitié.

Attaqué par le navire français Achéron, le Surprise est gravement endommagé et perd une bonne partie de son équipage. Sourd aux conseils de prudence du chirurgien, Jack se lance à la poursuite de l’ennemi. Du Brésil aux Galápagos, en passant par les eaux traîtresses du Cap Horn, sa quête tourne bientôt à l’obsession… -Cf : Allociné

Réalisation : Peter Weir

Scénario : Peter Weir et John Collee

Pays d’origine : USA

Distribution : Russell Crowe, Paul Bettany, James D’Arcy…

  1. Rambo.

De diverses qualités, coincées entre le drame et le film d’action, la saga Rambo se doit d’être citée comme l’un des piliers du cinéma américain. Techniquement, c’est un film historique. Perso, quand je le regardais c’était pas trop pour m’instruire, mais bon…

 

19_rambo

 John Rambo est un héros de la Guerre du Vietnam errant de ville en ville à la recherche de ses anciens compagnons d’armes.

Alors qu’il s’apprête à traverser une petite ville pour s’y restaurer, le Shérif Will Teasle l’arrête pour vagabondage. Emprisonné et maltraité par des policiers abusifs, Rambo devient fou furieux et s’enfuit dans les bois après avoir blessé de nombreux agents.

Traqué comme une bête, l’ex-soldat est contraint de tuer un policier en légitime défense. Dès lors, la police locale et la garde nationale déploient des moyens considérables pour retrouver le fugitif. Le Colonel Trautman, son mentor, intervient et essaie de dissuader les deux camps de s’entre-tuer pendant que Rambo, acculé et blessé, rentre en guerre contre les autorités. -Cf : Allociné

2 : John Rambo purge une peine de prison lorsque le Colonel Trautman lui donne la possibilité de sortir pour une mission délicate : avoir la preuve qu’il reste bel et bien des prisonniers américains au Vietnam.
Supposé n’être qu’un observateur, Rambo désobéit aux ordres et tente de sauver un prisonnier. Murdock, le responsable de la mission, décide alors de l’abandonner en territoire ennemi, Rambo, seul, sans armes et face à l’ennemi, prépare sa vengeance et son retour au pays.
-Cf : Allocine (…)

  1. The Last of the Mohicans

C’est encore un film de guerre pas drôle, mais c’est un Michael Mann, et ce type est trop claaaase ! Nan, sérieux, il y a de quoi greulucher. Bon, par contre il n’y a pas trop d’amérindien, donc on reste en « terrain conquis ».

 

20_mohicans

 En 1757 dans l’Etat de New York, alors que la guerre fait rage entre Francais et Anglais pour l’appropriation des territoires indiens, un jeune officier anglais, Duncan Heyward, est chargé de conduire deux soeurs, Cora et Alice Munro jusqu’à leur père. Ils sont sauvés d’une embuscade par Hawkeye, un frontalier d’origine européenne, élevé par le Mohican Chingachgook et son fils Uncas. Les trois hommes acceptent d’escorter les deux jeunes filles jusqu’à leur destination. -Cf : Allociné

Réalisation: Michael Mann

Scénario: John L. Balderston

Pays d’origine : USA

Distribution: Daniel Day-Lewis, Madeleine Stowe, Russell Means, Eric Schweig, Steven Waddington…

  1. The Way Back

The Way Back est une aventure vraiment émouvante contée par les survivants mêmes de l’épopée. Romancé pour les besoins de l’interprétation, ceci n’en est pas moins digne de louanges. Cela peut peut-être nous sembler loin pour nous occidentaux, ou chiant pour nous… Quoique nous soyons. C’est ce que j’ai pensé, j’ai déjà vu des grosses merdes dans le style, pourtant ce truc en jette.

 

21_way_back

 En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien.

Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure…

Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine

Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde – alors sous contrôle anglais – est le but ultime.

Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets… -Cf : Allociné

  1. Shakespeare

C’est marrant, quand t’es une fille. Il faut bien quelque chose de léger dans le lot, on va nous prendre pour des pisskopates. Et monsieur Shakespeare fait un bon sujet, pas trop chiant parce que c’est… Bin c’est amusant, pour du théâtre. On va pas vous parler QUE de guerres, l’historique n’a pas l’obligation d’être déprimant, ça peut devenir ce que l’on appelle par chez moi, une comédie anglaise (d’ailleurs, j’ai déjà fait un article à ce sujet, un top10, ici).

 

22_shakespeare

 En l’été 1593, le jeune poète et dramaturge au talent prometteur William Shakespeare, criblé de dette et harcelé par son commanditaire Henslowe, promet de lui livrer bientôt une nouvelle pièce, « Romeo et Ethel, la fille du pirate », dont il ne possède en fait que le titre. Lady Viola, qui vénère les sonnets de Shakespeare, rêve de devenir actrice, ce qui est rigoureusement interdit aux femmes. Qu’à cela ne tienne, elle se déguise en garcon et décroche le rôle de Roméo. William découvre vite l’identité de son jeune premier et en tombe follement amoureux. -Cf : Allociné

Réalisation : John Madden

Scénario : Marc Norman et Tom Stoppard

Pays d’origine : USA

Distribution: Joseph Fiennes, Gwyneth Paltrow, Geoffrey Rush, Judi Dench, Ben Affleck, Tom Wilkinson, Colin Firth…

  1. Spartacus

Pis Spartacus c’est rigolos, y’a du cul, y’a des tripes, y’a rien qui ressemble au film original, je parle de la série (j’allais pas mettre ce trésor dans la même catégorie, ça se fait pas). Il y a eu trouzmilles remake de ce truc de gladiateurs, mais le meilleur est ce truc. Je vais quand même citer la vieille version, parce qu’elle est cool (pas comme War and Peace quoi) et qu’elle a mal vieilli donc c’est marrant.

 

23_spartacus

 Série : C’est dans le sang et le sable des arènes que s’écrit la légende de Spartacus. Puissant guerrier Thrace trahi par un ambitieux légat romain, Spartacus est réduit en esclavage, contraint de devenir gladiateur s’il veut un jour revoir sa femme. Au sein de l’école de gladiateurs du machiavélique Batiatus et de son épouse Lucretia, Spartacus recevra l’enseignement de l’impitoyable Doctore pour devenir le plus redoutable des combattants. Mais entre l’hostilité des autres gladiateurs et les manigances de Lucretia, Spartacus devra tout sacrifier pour pouvoir survivre… -Cf : Allociné

Film (qui n’a rien à voir) : Italie, 73 av. J.C. Esclave devenu gladiateur, Spartacus est épargné par un de ses compagnons d’infortune dans un combat à mort. Ce répit soulève en lui plus que jamais le souffle de la révolte, et après avoir brisé ses chaînes, il enjoint les autres esclaves à faire de même. Rapidement à la tête d’une colossale armée, Spartacus entend rejoindre le port de Brides au sud du pays pour prendre la mer à bord des navires ciliciens. Mais l’Empire romain ne l’entend pas de cette oreille et lance ses légions à la poursuite des esclaves révoltés… -Cf : Allociné

  1. Gladiator

Gladiator est aussi historique que mon cul est en téflon. Maiiiiiis ! Ça se passe dans l’histoireuuh ! Y’a des gladiateurs, pis des trucs antiques… Bon, je vous fais à ça dessus, d’abord ! Et voilà, ça a fini de détruire ma sublime image de filmanthrope (copyright sur le mot).

 

24_gladiator

 Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l’empereur Marc Aurèle, qu’il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l’amour que lui voue l’empereur, le fils de Marc Aurèle, Commode, s’arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l’arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d’esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance. -Cf : Allociné

10. Phantom

Ce qui, au premier abord, est censé être un film américain sympathique parlant d’un sous-marin russe perdu en mer pendant la guerre froide n’est en fait qu’une énième merde patriotique qui ose dire : « mais chez les soviets, bin il y en a qui aime trop l’Amérique et que c’est pour les merveilleuses valeurs qu’on a qu’ils on disparut ! » Pitoyable, ridicule, déformant l’image de tout un équipage et pissant sur leur mémoire pour bien montrer que les Amerloques sont les meilleurs… Pourtant, toute cette merde commençait si bien !

 

25_phantom

 Le capitaine d’un sous-marin soviétique doit quitter sa famille pour mener une mission des plus mystérieuses qui déterminera le sort prochain du monde. – Cf : Allociné

Réalisation /Scénario : Todd Robinson

Pays d’origine : USA

Distribution : Ed Harris, David Duchovny, William Fichtner, Lance Henriksen…

 

26_wolves

 …Nan, je déconne, le meilleur de tous ces films c’est :

Dance With Wolves

Il est trop cool, trop triste, trop mignon, trop TOUT !

Le jeune lieutenant John Dunbar est envoyé à un poste de reconnaissance dans les immenses plaines du Dakota pendant la guerre de Sécession. Il rencontre au cours de l’une de ses missions de reconnaissance le peuple sioux.

Le lieutenant se lie d’amitié avec la population indienne. Il arrive même à intégrer la tribu, au point d’être surnommé « Danse avec les loups », et de s’éprendre d’une des leurs, une blanche baptisée « Dressée avec le poing ». -Cf : Allocine

Réalisation : Kevin Costner

Scénario : Michael Blake

Pays d’origine : USA

Distribution : Kevin Costner, Mary McDonnell, Graham Greene, Rodney Grant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *