Vice Versa

Salut à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui nous allons parler d’un film d’animation qui vaut le coup d’oeil. Je veux parler de Vice Versa de Disney.Alors, installez-vous confortablement et n’hésitez surtout pas à nous faire part de vos impressions en fin d’article dans les commentaires. En attendant, on se retrouve après le synopsis et la bande annonce.

Synopsis : Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

Alors, que dire de ce film d’animation… Et bien à part quelques longueurs c’est pas mal du tout. Le concept est innovant et je trouve pas mal le fait de matérialiser ce qui se passe dans le cerveau d’un enfant en particulier. Les personnages sont attachants bref c’est du bon Pixar/Disney. Mais entrons un peu plus dans le détail.

Scénario : Rondement mené ! L’histoire est rapidement mise en place, et on ne s’ennuie pas au début du film car on entre dans un nouvel univers. Seul bémol, il est vrai que lorsque Joie et Tristesse sont dans la mémoire à long terme et bien effectivement c’est  un peu long. Mais sinon l’idée de matérialiser les centres d’intérêts par des petites îles c’est bien trouvé. Et j’ai trouvé touchant l’ami imaginaire qui se promène dans la mémoire. Puis on sent que l’histoire appelle une suite puisqu’on voit que les îles se complexifient et que le tableau de commande a subi une grosse MAJ et qu’on a le bouton « puberté ». Bref c’est un joli travail au niveau scénaristique.

La réalisation : Franchement que dire… on ne peut pas critiquer l’animation de Pixar. Les graphismes sont bons, l’animation est propre et le rendu à l’image est très bon. Rien à redire sur ce point.

La musique : Elle colle bien avec le film, mais il n’y à rien de transcendant dans le thème de base. C’est dommage. Mais gros point positif, pour une fois on a un Disney où ça ne chante pas sans arrêt et rien que ça c’est vachement agréable.

Bref vous l’aurez compris c’est un très bon film à voir et à revoir, seul ou avec votre famille. C’est une belle façon de raconter aux enfants ce qui peut se passer dans leur tête. Et surtout on comprend pourquoi les chiens et les chats sont aussi taré. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, regardez le générique de fin. En tous cas, j’ai passé un très bon moment et je le reverrai avec plaisir avec ma fille. Allez je vous dis à demain pour de nouvelles aventures et comme d’habitude n’oubliez pas de partager l’article. Enjoy !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *