Week-end au festival Dijon SAITEN

Bonjour à tous les nains et toutes les naines. Aujourd’hui je vais vous faire un petit compte rendu de week-end que j’ai passé à la Dijon SAITEN. Cette année marquait la septième édition du salon et avait lieu le 15 et 16/10/2011. Voici donc un petit tour d’horizon du festival et de ce qu’il va y avoir sur le site concernant ce dernier.

Tout d’abord les stands des commerçants. Car oui dans ce genre de convention il faut des exposants, sinon comment satisferiez-vous vos pulsions d’achats compulsives de goodies et autres objets de geek et de geekette. Voici ce que vous auriez pu acheter si vous avez rater la convention :

  • Le comptoir du Japon : Boite à bento, bijoux en origami, manekineko (chat porte bonheur), des poupées kokechi, des tabis (chaussettes japonaises), sans oublier les pois au wasabi et la limonade ramune.
  • Les artiste amateurs : qui en plus d’être fort sympathique et disponible vendaient leurs créations et montraient leur talent sur place. Vous devriez d’ailleurs bientôt pouvoir accéder à leur site depuis la taverne puisque je compte faire des échanges de bannières avec la majorité d’entre-eux.

Continuons avec les invités de marque de cette année : Boulet auteur de Raghnarok et de nombreuses autres BD que vous pourrez retrouver sur bouletcorp. Reno Lemaire mangaka auteur de « Dreamland » dont vous pourrez retrouver les oeuvres sur le site pika. Moonkey mangaka de « Dys » et « Necromancer » que j’ai eu la chance d’interviewer en chair et en os (d’ailleurs l’interview devrait être disponible sur le site dans la semaine). Sans oublier l’équipe du « démon du rire » créateur de séries audio telle que « Banal Fantasy ». Tous ces invités ce sont montrés d’une disponibilité et d’une gentillesse incroyable envers leur public. Comme quoi… ce n’est pas parce qu’on est célèbre qu’on prend la « grosse tête ».

Poursuivons avec les animations auxquelles nous avons participé ou aurions aimé participer avec keitaro, kirinosuke :

  • Le karaoké était bien marrant. Voir des fans chanter les génériques de leurs animes préférés c’est du caviar, même si parfois ça peut ressembler à du yaourt.
  • Le tournoi de jeu vidéo proposé par l’association « Nostalgeek ».
  • Le massage shiatsu que j’aurais voulu tester après ces deux jours intense. Mais victime de leur succès, il y avait une file d’attente assez conséquente.
  • Les cartonnades : Késako ? Et bien pendant ces deux jours nous avons vu pousser comme des champignons des épées et des armures en cartons (les vrais armes étant interdites dans le salon pour des raisons logiques de sécurité)
  • La calligraphie : vous pouviez trouver une professeur de japonais qui se faisait une joie de vous calligraphier votre prénom avec des kanji pour la somme totalement dérisoire de 0.50€.
  • Les tables de jeu de rôle qui ont attiré un nombre conséquent de geeks rôlistes prêt à tout pour mener leur personnage au bout de quêtes plus folles les unes que les autres et dans des univers divers et fantastiques.
  • Et pour finir les jeux de société que le magasin « Jocade » a prêté au dijon SAITEN pour faire découvrir les nouveaux jeux. A cette occasion nous avons pu tester deux jeux : « Casse toi pov’con » sympathique mais vite lassant et le jeu « Et toques » sur lequel nous avons passé deux heures. Dire que nous avons aimé ce jeu est un euphémisme, d’ailleurs je me suis empressé de l’acheter en rentrant du festival.

Et que serait une convention mangas sans cosplay ? Nous avons croisé énormément de cosplay pendant ces deux jours. D’ailleurs les photos vont suivre, ainsi qu’un petit medley vidéo des meilleures prestations. Mais c’est lors du concours de cosplay de dimanche que nous avons vu la crème. Alors n’hésitez pas à commenter les photos sur l’article.

Et pour finir, les organisateurs ! Ces derniers se sont encore une fois surpassés pour nous offrir un festival de grande qualité. Il faut savoir que ces derniers n’ont pas dormi pendant la durée du salon et se sont démenés pour superviser tout les évènements qui avaient lieu, les visiteurs et les invités. Le petit plus de cette convention tient en un mot : convivialité. Chose qui est moins possible sur Japan Expo pour ne citer que cet exemple. On sent que les organisateurs forment une famille, les invités et les exposants n’hésitent pas à accorder des moments privilégiés aux visiteurs. Bref que du Bonheur !

En conclusion je dirais que si n’êtes pas allés à la septième édition, ne manquez surtout pas la huitième qui aura lieu aux alentours des mêmes dates que cette année. Certes il y a de l’attente à l’entrée, mais ça vaut le coup. Et si vous n’êtes pas patient il existe, depuis cette année, un système de prévente pour les entrées. Alors surveillez bien l’actualité du site de la SAITEN aux alentours de fin septembre et début octobre 2012. En tout cas ce sera, pour les membres de la taverne, un plaisir immense de pouvoir retourner là-bas l’année prochaine et interviewer de nouveaux invités. Un grand merci à tous !

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *