X-Men Schism, l’acharnement pas thérapeutique de la mutanité

Amis nains de tous poils, bonjour. Aujourd’hui, numéro spécial de votre chronique sur l’événement qui vient de chambouler l’univers X-men, à savoir Schism.

Alors avant d’entrer dans le vif, je vais faire un tour rapide du propriétaire, et vous résumer rapidement ce qui est arrivé à nos amis mutants.

Rappel des faits, rappel la bière, rappel la serveuse, on est prêt. Alors, depuis House of M, les mutants ne sont plus que quelques uns (196 pour être précis), là, notre ami Cyclope décide de s’exiler ailleurs avec les X-Men. Ils fondent avec les survivants l’île d’Utopia, aux large de San-Francisco. Le gêne mutant a disparu, il n’y a plus de bébés mutants, jusqu’au jour où enfin, un enfant naît avec des pouvoirs mutants. Là, forcement, commence une course entre les mutants et les anti-mutants, pour la survie ou non du bébé. Bien sûr, les X-Men gagne la course, de peu, et ils décident de confier l’enfant à Cable et au futur. Oui, ils sont envoyés tous deux dans le futur pour assurer la « survie » du bambin. Pendant que Cable et la môme cours, sur l’île d’Utopia ce n’est pas la fête pour les mutants. Ils sont attaqués par divers groupes anti-mutants, par des évolutionnistes qui veulent tuer à peu près tout le monde et bien sûr, par le club des damnés.

Bien, cette introduction et ce fût de bière finit, attaquons le sujet (et le plat principal) à savoir Schism. Bon, attention, spoiler inside. Alors, notre ami Scott Sumers, par une belle journée, et lors d’un congré international en Suisse, accompagné par Wolverine mal réveillé (ah ce texte sur sa porte, un pur régal), vas faire un laïus sur l’arrêt nécessaire et le démantèlement des sentinelles. Tout ce serait bien passé si un mutant télépathe du nom de Quentin Quire n’était pas venus mettre le boxon. Car le petit Quentin, a suggéré aux  grands de ce monde de dire toutes les vérités qu’ils avaient cachées jusque là. Des vérités pas très jolies à voir, genre « je bas mes enfants et j’aime ça », ou encore, « je trompe ma femme qui se meure d’un cancer », etc… Bien sûr, voyant cela comme une agression, des sentinelles sont déployées pour tuer tous les mutants présents. C’est beau un congrès sur la paix quand même. Bref, la traque mutante reprend de plus belle et ce sur tous les continents. Les vieilles Sentinelles sont ressorties du garage. Forcément, n’étant plus à jour, les commandes pour des Sentinelles performantes affluent de toutes parts. Et qui c’est qui les vends ? C’est le président du club des damnés.  (Ah comme le monde est petit). A ce stade de l’histoire, on sent déjà des tensions entre Wolverine et Cyclope. L’un veut envoyer les jeunes au combat, alors que l’autre voudrais envoyer les confirmés et garder les jeunes sur l’île.

Bon, les Sentinelles sont défaites et dans un gros coup de com Cyclope envoie Namor, Emma Frost, Magneto, Colossus plus quelques jeunes dont Ide (une mutante capable de maitriser le feu et la glace), à une soirée mondaine dans un musée. Mais, car il y a toujours un mais, la soirée vire vite au combat avec l’arrivée de combattants, pour certains des enfants, dans le dit musée. Leurs cibles étant nos mutants préférés. Ah, j’oubliais de vous dire que Wolverine, en bon nain, étais partit boire quelques geuzes après sa dispute avec Cyclope histoire de décompresser. Donc, nos vétérans au musée se prennent une déculottée digne d’un elfe et il ne reste plus qu’Ide. Wolverine ayant vu l’attaque à la télé, court secourir ses amis et Cyclope resté à Utopia regarde ce qui ce passe. Alors là, attention ! Pour rappel, même s’ils sont tous à des kilomètres les uns des autres, je rappelle qu’ils peuvent se parler par télépathie. Donc, Ide est sur place, Wolverine court, et Cyclope réfléchit. Décision surprenante de la part de Cyclope, il autorise Ide à intervenir pour sauver tout le monde, Wolverine est contre cette idée. La gosse intervient, tue une douzaine de personnes (certes pas des innocents), et sauve tout le monde. De retour sur Utopia, Ide n’éprouve que peu de remords vis-à-vis des vies qu’elle a ôté. Wolverine voyant cela, décide d’aller parler à Cyclope.

C’est à partir de là que Schism commence vraiment, Wolverine veut préserver et éduquer des élèves, alors que Cyclope de son côté veut former des soldats et confronter rapidement les jeunes mutants aux dures réalités de la vie. C’est de cette divergence d’idées que naît le conflit entre les deux mutants. Alors que le combat armé commence entre Wolverine et Cyclope, une sentinelle nouvelle génération débarque pour raser Utopia. Là, la divergence devient flagrante. Wolverine voulant protéger les jeunes en les mettant à l’abri, en évacuant l’île et Cyclope voulant protéger son île coûte que coûte. La sentinelle est battue, mais le divorce est consommé entre nos deux héros. Le plus paradoxal, c’est que Wolverine juge les méthodes de Cyclope trop agressives. Il décide de partir d’Utopia et les mutants qui veulent le suivre sont les bienvenus. On retrouvera avec lui Ide, Iceman, Kitty Pride et bien d’autres moins connus. Le Fauve fait même une apparition sur Utopia pour expliquer à Cyclope pourquoi il se trompe. Le nouveau groupe de Wolverine s’installe dans un lieu mythique, à savoir l’école de Westchester.

Alors, je reviens sur le pourquoi de Schism, pourquoi ce désaccord entre Wolverine et Cyclope. La raison est en fait très simple. Depuis House of M, et même avant, Wolverine s’est toujours sali les mains à la place des autres. Avec X-Force, qui a toujours agît en sous-marin pour faire le sale boulot, (déjà à l’époque de Charles Xavier, X-Force existait). Cyclope a reformé X-Force quand les mutants sont arrivés sur Utopia. Et si Wolverine a toujours fait le sale boulot, c’est parce qu’il a déjà tué. Qu’il connaît les problèmes psychologiques que cette action peut entrainer et surtout pour protéger les mutants d’une telle publicité. Alors, quand Cyclope ne veut rien faire, et que Wolverine juge que ce dernier ne protège pas assez l’innocence  des jeunes mutants, notre ami aux griffes d’adamantium, ne peut plus être en accord avec Cyclope. Wolverine a toujours eu ce rôle de grand-frère, père, mentor ou guide, justement pour que les jeunes soient formés et n’aient pas à tuer.

Donc, à partir de maintenant, nous aurons deux séries, les « X-Men » et « Wolverine et le X-men ». Il est certain que cette séparation aura des répercutions profondes dans le monde mutant et le monde Marvel en général. Je peux déjà vous annoncer le cross over de cet été qui ce nomme Avengeur Vs X-men (de Cyclope). Avec des combats qui promettent d’être dantesque. (Un exemple, on aura un Iron-man contre Magnéto).

Bonne soirée amis nain et à très bientôt pour de nouvelles beuveries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *